L’usine PSA à Kénitra produira sa première voiture le mois de juillet prochain

0
1513

L’usine est actuellement en mode « test ». Le premier moteur «made in Kénitra» a été assemblé ce mois-ci et la première voiture pré-série sera produite courant juillet prochain. Le site prévoit une capacité initiale de production de de 100.000 en 2019, qui doit être vite portée à 200 000 unités.

Le compte à rebours est déclenché pour la mise en service de l’usine PSA à Kénitra. Cette dernière est fin prête pour la production et démarrera son activité dans les délais prévus. C’est ce qui est ressorti de la réunion qui s’est tenue hier à Casablanca entre les représentants du constructeur français et les autorités marocaines, en l’occurrence, le ministre de l’industrie Moulay Hafid Elalamy. Entièrement installée, l’usine est actuellement en mode « test ». Le premier moteur «made in Kénitra» a été assemblé ce mois-ci. D’ici quelques mois, «vers le mois de Juillet prochain, la première pré-série sera produite », annonce fièrement Jean Christophe Quemard le Directeur zone Afrique-Moyen-Orient et membre du Directoire PSA.

L’état d’avancement du projet lancé fin 2016 est bien en avance par rapport à ce qui a été prévu. Il faut même dire que « le projet de l’usine de Kénitra a dépassé nos attentes, et les objectifs fixés ont été largement atteints avant la date annoncée lors de son annonce», se réjouit le ministre de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. Selon les explications du ministre, le premier véhicule, pour lequel les pièces ont été déjà commandées, sortira des chaînes marocaines en 2019. Le premier moteur a été déjà réalisé, et envoyé pour test en France et a obtenu toutes les validations.

100.000 véhicules en 2019

Le site PSA qui représente un investissement de 557 millions d’Euros, soit l’équivalent de 6,3 milliards de Dirhams, prévoit une capacité initiale de production de de 100.000 en 2019, qui doit être vite portée à 200 000 unités, espère le représentant du constructeur français qui précise tout de même que le projet industriel du groupe au Maroc va au-delà d’un investissement pour faire l’objet d’un partenariat à haute valeur rajoutée. Selon ses propos, l’installation de PSA au royaume s’appuie sur la création d’un écosystème automobile complet. En effet, le groupe prévoit la réalisation dès 2022 d’un volume d’achat local dépassant 1 milliard d’euros et d’un taux d’intégration locale de 60% au démarrage et 80% à terme. À fin 2017, les effectifs du groupe au Maroc étaient d’environ 350 personnes. Ces effectifs atteindront les 1000 personnes avant la fin de l’année 2018, et doubleront encore en 2019, pour atteindre les 2200 personnes.

Le partenariat Maroc- PSA couvre l’ensemble de la chaine de valeur automobile. Faut-il le rappeler, le groupe a installé en janvier 2017 le centre de pilotage régional à Casablanca couvrant 81 pays et les activités commerciales et support pour 100 importateurs et pour les 4 marques du groupe, en l’occurrence, PEUGEOT, CITROËN, DS et OPEL. Six mois plus tard, le groupe a inauguré le Morocco Technical Center (MTC). Un centre de recherche et développement marocain totalement inscrit dans le dispositif R&D mondial du groupe. Le MTC disposera en 2018 de 500 techniciens et ingénieurs en complément du réseau de sous-traitance local déjà existant. Ces équipes travaillent sur l’accompagnement des implantations industrielles du groupe dans la région, le développement des activités R&D associées au plan produit régional, et le développement de l’intégration locale.

Le même mois, PSA a signé un accord de recherche avancée avec neuf universités et écoles, marocaines ou basées au Maroc. L’OpenLab « Mobilité durable pour l’Afrique » a engagé un programme de recherche, sur quatre ans, dans l’exploration des systèmes de mobilité durable autour de trois grands axes à savoir la mobilité électrique, les énergies renouvelables et la logistique du futur.

Moyen-Orient et Afrique : 2017, une année record pour le groupe PSA 

À son entrée en service, le constructeur français espère que l’usine de Kénitra contribuera à répondre à la croissance des ventes dans la région et à faire durablement du Moyen-Orient et Afrique un pilier majeur de croissance rentable du groupe. En 2017, les ventes mondiales du groupe PSA ont atteint le chiffre record de 3,63 millions de véhicules vs 3,15 millions soit une croissance de +15,4 %. Les ventes du Groupe dans la région progressent de 61,4% par rapport à l’année 2016 avec 618.800 unités, dont 26.800 unités pour la marque OPEL. Quant à la part de marché globale du groupe dans la région, elle s’établit à 11,6%, en progression constante depuis 2015, en ligne avec l’objectif du plan Push to Pass (700 000 de véhicules à l’horizon 2021).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here