Magna et Altran créent une joint-venture au Maroc

0
1260

L’entreprise canadienne Magna et la société française Altran viennent d’annoncer la création d’une joint-venture au Maroc. Cette entité, qui sera baptisée MG2, sera détenue à 50/50 par les deux entreprises et aura son siège à Casablanca. Elle sera spécialisée dans l’ingénierie automobile.

Magna International indique dans un communiqué de le Maroc offre une «base peu onéreuse pour la production de véhicules» destinés à l’exportation vers l’Europe. «Le pays a pour objectif déclaré de construire un million de véhicules par an d’ici 2025 et a réussi à attirer les constructeurs automobiles et à investir dans de nouvelles usines de production pour atteindre cet objectif», poursuit l’entreprise canadienne, spécialisée dans l’équipement automobile. Environ 500 ingénieurs des deux sociétés seront affectés à MG2, souligne le communiqué. Magna et Altran ne comptent donc pas engager de nouveaux ingénieurs marocains.

Meryem Chami, PDG d’Altran Maroc, déclare dans un communiqué : «Altran est ravi d’offrir des capacités de développement à Magna, de la conception à la fabrication en passant par le développement de systèmes, couvrant ainsi toute la chaîne de valeur».

Basée à Paris, la maison-mère fournit des services d’ingénierie et de R&D aux secteurs de l’aérospatiale, de l’automobile, de la défense, de l’énergie, de la finance, des sciences de la vie, des chemins de fer et des télécommunications.

De son côté, Friedrich-Stracke, président de Fahrzeugtechnik & Engineering, filiale de Magna, souligne que cette société «est en mesure de renforcer sa position concurrentielle en offrant des services d’ingénierie de classe mondiale au Maroc par le biais de cette joint-venture avec Altran». Et d’ajouter : «La disponibilité de grands talents en ingénierie, la proximité de l’Europe et la présence croissante des équipementiers font du Maroc un site idéal pour ce nouveau centre d’ingénierie.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here