Parlement : un Discours Royal axé sur l’investissement et le stress hydrique

4413
La Charte d'investissement connait une avancée majeure
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé le Cpnseil des ministres ce 13 juillet à Rabat

Sa Majesté Le Roi Mohammed VI a présidé ce 14 octobre, l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la 11ème législature, comme annoncé par le ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie dans un communiqué la veille.

Lors de cette session, le Roi Mohammed VI a prononcé un discours axé sur la problématique de l’eau et la nécessité d’opérer un bond qualitatif en matière de promotion de l’investissement.

« Nous appelons donc à un traitement diligent de la problématique de l’eau, dans toutes ses dimensions, et notamment à une rupture avec toutes les formes de gaspillage ou d’exploitation anarchique et irresponsable de cette ressource vitale », a déclaré le Roi invitant l’administration et les marocains en général à une utilisation rationnelle de l’eau. « Il nous incombe, à nous tous, en tant que Marocains, de redoubler d’efforts pour faire un usage responsable et rationnel de l’eau. Cela passe par un changement véritable de comportement dans notre rapport à l’eau. Et en la matière, les administrations et les services publics se doivent de donner l’exemple ».

Dans un contexte où le royaume connaît la plus grave sécheresse en trois décennies, il est urgent de mobiliser les efforts dans le cadre du Programme national prioritaire de l’Eau 2022-2027. Depuis l’accession du Roi Mohammed VI au trône, plus de 50 nouveaux ouvrages de grande ou moyenne taille ont été érigés et 20 autres sont en cours.

S’agissant de l’investissement, deuxième thème du discours royal, l’accent est mis sur l’investissement productif en tant que levier essentiel pour la relance de l’économie nationale et l’ancrage du Maroc dans les secteurs prometteurs. « A cet égard, Notre souhait est que la nouvelle Charte nationale de l’investissement donne une impulsion tangible à l’attractivité du Maroc pour les investissements privés, tant nationaux qu’étrangers ».

A ce propos, les Centres régionaux d’investissement (CRI) sont appelés à superviser l’intégralité du processus d’investissement et à en accroître l’efficience; ils sont également chargés d’assurer de meilleurs services d’accompagnement et d’encadrement au profit des porteurs de projets, jusqu’à leur concrétisation finale. Le souverain a insisté sur la nécessité de la mise en œuvre effective de la Charte de déconcentration administrative, la simplification et la digitalisation des procédures, la facilitation de l’accès au foncier et aux énergies vertes et l’appui financier aux porteurs de projets. En outre, Mohammed VI appelle à la consolidation des règles de la concurrence loyale, à la mise en œuvre effective des mécanismes de médiation et d’arbitrage pour le règlement des litiges.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here