Rejet par la justice britannique de l’action pro-séparatiste contre l’accord commercial Maroc/Royaume-Uni

1243

Le rejet par la Cour d’appel de Londres de l’action de l’ONG pro-séparatistes « WSC » contre l’accord commercial entre le Maroc et le Royaume-Uni, constitue une victoire pour les entreprises marocaines et britanniques, a affirmé la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

Dans un communiqué publié vendredi, la CGEM se réjouit du rejet par la justice britannique de cette action, soulignant « qu’il s’agit d’une victoire pour les entreprises marocaines et britanniques qui continueront à commercer sereinement et à tirer plein profit de cet accord illustrant les relations d’amitié entre les deux pays ».

« Le commerce entre le Maroc et le Royaume-Uni est ainsi définitivement protégé », assure la même source, ajoutant que cela créera également des opportunités commerciales croissantes, offrant une valeur ajoutée supplémentaire aux consommateurs et aux entreprises des deux pays et soutenant le développement économique commun.

En décembre 2022, l’attaque judiciaire de l’accord d’association par l’ONG pro-séparatistes a été catégoriquement rejetée, rappelle la CGEM, ajoutant qu’aujourd’hui, dans une nouvelle approbation forte de la relation commerciale Royaume-Uni/Maroc, la demande d’appel a également été rejetée.

Cette décision ne peut plus faire l’objet d’un appel et supprime donc, de manière absolue, la menace juridique pesant sur les flux commerciaux entre le Royaume-Uni et le Maroc, souligne la Confédération.

A noter que le gouvernement britannique a toujours donné la priorité au commerce Royaume-Uni/Maroc, qui a augmenté de près de 50% au quatrième trimestre 2022 par rapport au T4-2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here