SAFI : Un modèle de développement calqué sur El Jadida

3357
SAFI : Un modèle de développement calqué sur El Jadida

 

safiimage

Un grand port, un hinterland riche, une connectivité assurée, un savoir-faire industriel… Véritable pôle naissant dans l’économie marocaine, la ville de Safi se positionne aujourd’hui comme une région à fort potentiel économique, compétitif et attractif. Pour cela, outre la ville d’El Jadida, l’Etat a pris la décision de focaliser ses investissements sur la région de Safi également.

 De nos jours, la région de Safi est en train de suivre l’exemple d’El Jadida, qui bénéficie de nombreux chantiers d’exploitation, que ce soit au niveau social, culturel, industriel, agricole ou autre. Une décision stratégique pour que Safi prenne de l’ampleur au niveau économique en effet été prise à partir de 2013, jointe au coup d’envoi de Sa Majesté le Roi Mohamed VI du port, de l’autoroute, et du développement économique en général. « L’investissement publique a suivi, et nous attendons le suivi des investissements privés pour les années à venir », déclare Bouchaib Erraziki, Directeur du Centre Régional d’Investissement de Doukkala – Abda.

 Une région tournée vers le commerce international

Pôle industriel axé vers le maritime, la région de Safi est par ailleurs présente sur le commerce international depuis de nombreuses années et dispose d’un port figurant parmi l’une des plus anciennes infrastructures marocaines et constitué de trois composantes : pêche, commerce international et minerai (phosphates et dérivés, gypse, barytine,…), en plus du chantier naval. La région se dotera par ailleurs d’un nouveau port international d’un investissement de 4 milliards de DH, qui sera prêt d’ici 2017. Chose qui permettra à la ville de bénéficier d’une nouvelle ouverture maritime, donc une participation dans l’économie nationale et le commerce international du Maroc. La reconversion du port actuel de Safi permettra en outre d’intégrer la composante plaisance, croisières et offshoring… En outre, la région de Safi fera l’objet d’un projet de desserte aérienne, visant à renforcer sa position de zone économique compétitive ouverte à l’international.

Pôles d’activité

La ville se caractérise par de nombreuses activités industrielles : chimie et parachimie, énergie, mines, agroalimentaire, plasturgie, etc. De plus, la région de Safi dispose en plus de 6 milliards de tonnes de réserves naturelles en gypse, de la meilleure qualité du monde, dont l’exploitation fait l’objet actuellement de 7 unités industrielles de valorisation, en plus de l’exportation en vrac. Côté agricole, la région compte quelques 6.000 hectares irrigués, tandis que 5.000 hectares figurent en projet. « Safi compte également une innovante unité, unique dans son genre, qui fait la production d’alimentation de bétail et de volaille à partir de produits phosphatés », rappelle Bouchaib Erraziki. Forte de ses infrastructures portuaires, routières et industrielles, la ville de Safi constitue une région agricole et industrielle par excellence, à laquelle s’ajoute le volet de la pêche maritime. Ceci sans oublier le pôle artisanal, touristique et culturel en constante évolution, la ville offrant le principal centre céramique citadin du Maroc et de nombreux métiers liés cette composante artisanale, dont le talent est de renommée internationale.

Des infrastructures de taille

Dotée d’un réseau autoroutier intraprovincial de 1001 km, dont 90 km national, la région de Safi jouit d’importantes infrastructures routières et autoroutières. A titre d’exemple figure l’autoroute Safi – El Jadida, qui sera opérationnelle dans quelques mois. L’ouverture de Safi vers le Grand Atlas et vers le Moyen Atlas est aussi programmée, à travers une nouvelle connexion autoroutière Ouest-Centre, reliant Safi – Beni Mellal – Marrakech, dont l’étude est en stade avancé. A cela s’ajoute la réflexion menée à partir de cet été sur l’opportunité de faire l’extension des projets des autoroutes vers Essaouira. Une voie de contournement du périmètre urbain de la ville reliant le nouveau port au réseau routier national est dans la pipe. Ouverte sur l’océan Atlantique, Safi compte de nombreuses infrastructures portuaires dédiées à la pêche et au commerce, à l’image du port de Safi-Ville destiné à la pêche, au commerce, aux mines et aux chantiers navals, ou encore le Port de pêche de Souiria. Figure également le nouveau port international actuellement en cours de construction et dont l’ouverture est prévue pour 2017. En outre, la ville compte d’autres projets en termes de ports, notamment la reconversion d’une partie du Port de Safi en quai destiné à la plaisance, aux croisières. Ainsi que le nouveau port Cap Cantin« Beddouza » en cours de réalisation et destiné principalement à la pêche. Safi entend de même développer son statut de région ouverte à l’international, et renforcer ses liens commerciaux avec ses clients africains, européens, américains et asiatiques. Grâce aux produits phosphatés, aux œuvres de la poterie et à la boîte de conserve de poissons, trois produits qui sillonnent le monde, le label Safi est connu à l’échelle internationale.

Safi : des potentialités à l’investissement

Aujourd’hui, la région de Safi offre de nombreuses opportunités de partenariat et d’investissement à l’échelle industrielle. La région offre en effet un certain nombre d’activités dans les différents secteurs industriels : industrie d’emballage, conserves alimentaires, valorisation et industrialisation des process, montage, composantes électroniques, électriques et mécaniques, industrie minière, numérisation de l’information… Une nouvelle cité industrielle est par ailleurs en train d’être érigée sur une superficie totale de 3.400 HA, et comportera, outre le nouveau port, un certain nombre d’infrastructures et de parcs : le Parc Safi Hub Phosphate, un parc industriel de nouvelle génération, un centre de formation, un centre de recherche et développement, une station thermique, le Logiparc Safi- Sud, smart zone , …etc. Véritable pôle d’excellence, Safi entend aujourd’hui développer ses nombreux atouts économiques, environnementaux et sociaux reposant sur sa stratégie urbaine, dans le but de se positionner en tant que ville citoyenne, alliant attractivité et compétitivité. La ville compte en effet de nombreux projets liés au cadre de la vie de la population, notamment, à l’assainissement liquide de la ville, à l’aménagement des infrastructures, aux espaces verts… Côté culture, la ville de Safi déploie de nombreux projets intégrés dans la nouvelle cité des arts de la culture et comprenant un conservatoire de musique, un théâtre, un auditorium, une bibliothèque régionale. D’autres infrastructures de proximité culturelle sont en cours de construction dans les quartiers. La ville dispose également d’une cité des sports, comprenant des terrains de sports collectifs, des terrains dédiés à l’athlétisme, des piscines chauffées, deux complexes omnisports dont un olympique. Quatre terrains gazonnés aux normes internationales FIFA 1, FIFA 2 et Europe sont aménagés au profit des talents de la ville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here