Sage Sessions Maroc : « faire du Maroc un hub pour l’Afrique »

700

Finie la crise sanitaire et son lot de restrictions, notamment l’interdiction de rassemblement qui a stoppé net plus activités grand public. C’est le moment propice pour le géant éditeur de progiciels de gestion intégrée, Sage, de renouer avec un évènement phare.

Sage Maroc a lancé une nouvelle édition de son évènement annuel dénommé Sage Sessions Maroc, ce 17 mai, à Casablanca. Avec une moyenne de 500 inscrits, c’est une édition particulière marquée cette année par le retour en présentiel et un programme riche en échanges pour accompagner les PME marocaines dans le virage numérique.

C’est aussi le premier évènement client au monde, où le Groupe présente sa nouvelle marque et son nouveau logo, a fait savoir Martine Cazemages, vice-présidente du Pôle International de Sage.

À l’heure de la reprise économique, l’éditeur a souhaité souligner les avantages de l’adoption de solutions ERP pour répondre aux besoins des entreprises. Les solutions Sage, bien qu’étant synonymes d’une plus grande fluidité et d’une meilleure maîtrise et sécurisation des données, devront faire place à une véritable révolution ERP qui passe également par le management des entreprises.

Par ailleurs, les ambitions de Sage lors de l’évènement Sage Sessions Maroc « sont de guider les clients, s’entretenir avec eux sur les différentes méthodes d’accompagnement dans leur transformation digitale, ainsi que dans le passage vers le Cloud, qui est aujourd’hui inévitable » a déclaré Martine Cazemages, qui a également manifesté la volonté de présenter aux clients, un certain nombre de partenaires technologiques qui ont développé des offres autour des produits de l’entreprise, permettant de faire une proposition de valeur beaucoup plus importante, en vue de l’accessibilité de l’ensemble des utilisateurs

L’objectif de l’entreprise, selon sa vice-présidente Pôle International, c’est de faire du Maroc, un marché fort et un hub vers l’Afrique. « Nous avons une très belle filiale au Maroc et nous voulons aujourd’hui la développer et s’ouvrir vers l’Afrique »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here