Sidérurgie : l’ASM met en place son observatoire

0
420

Dans le but de consolider la vision des acteurs du secteur, l’Association des sidérurgistes vient de mettre en place un observatoire dédié à cette orientation.

L’Association des sidérurgistes du Maroc (ASM) a annoncé ce mercredi l’amorçage de son observatoire, ainsi que la publication officielle des données du secteur, dans un communiqué dont la rédaction a reçu copie ce 07 juillet 2021.

Cet observatoire de la Sidérurgie est un organe dédié à la consolidation de la vision éthique de l’ASM, avec un rôle d’agrégateur de toutes les données remontées par les membres de l’association auprès d’une partie tierce. Et ce dans un souci de respect des codes de la charte déontologique de l’ASM.

La publication des données chiffrées par l’ASM permet au public d’avoir une idée du chiffre d’affaires et de la production de ces trois dernières années. Pour l’année 2018 par exemple, le secteur a fait 11 931 millions dirhams (DH) de chiffre d’affaires, puis en 2019, il a légèrement baissé avec 11 295 millions DH et enfin en 2020, ce chiffre a été de 10 288 millions DH. Une baisse, comme on peut se l’imaginer, imputable à la crise mondiale.

La production de rond à béton, de fil de machine et acier plat s’établit comme suit pour ces trois années passées (2018, 2019 et 2020) 1,66 ; 1,77 et 1,74 en millions de tonnes, avec des investissements en millions de dirhams de 850 en 2018 ; 791 en 2019 et 507 en 2020.

Le secteur a employé 3275 en 2018, 3387 en 2019 et 3103 en 2020. L’année de 2021 n’étant pas encore à son terme, les chiffres ne sont pour l’heure connus.

Ces données ont été collectées auprès des opérateurs membres et non membres de l’ASM qui représentent 93% du marché, à l’exception des acteurs Moroccan Iron Steel (MIS) et Universal Industrial Steel (UIS).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here