Sony relève ses prévisions annuelles, après un quasi doublement de son bénéfice net sur un an

0
217

Le fleuron japonais de l’électronique Sony a fortement relevé mardi ses prévisions annuelles, après un quasi doublement de son bénéfice net sur un an à l’issue du premier semestre de son exercice 2018/2019. Sony, dont l’activité des jeux vidéo est devenue une locomotive et qui domine le marché des capteurs d’image, s’attend désormais à un gain net annuel inédit de 705 milliards de yens, contre 491 milliards l’an passé et 500 milliards auparavant escomptés. Il a déjà engrangé 399,5 milliards de yens (3 milliards d’euros) au cours des six premiers mois de l’année.

Durant cette période, les ventes et bénéfices ont fortement progressé dans l’activité des jeux vidéo, non seulement grâce aux consoles PlayStation 4 et à sa ludothèque, mais aussi du fait du succès de la plateforme en ligne PS Network. La musique, un domaine où Sony a décidé d’investir, notamment dans la gestion de droits, lui a aussi rapporté plus que l’an passé, alors qu’un recul des ventes a été déploré du côté du cinéma qui a cependant généré des profits en progression.

Sony a été moins performant du côté des équipements audiovisuels de salon et portables, en raison de moindres recettes issues des TV. En revanche, ses gammes de lecteurs de musique, casques et oreillettes audio sont très appréciées des audiophiles et mélomanes. De solides ventes ont aussi été enregistrées du côté des appareils photo ainsi que des semi-conducteurs (capteurs d’image Cmos) qui équipent non seulement les appareils photo, caméras vidéo et smartphone, mais aussi un nombre croissant d’équipements divers dont les automobiles ou enregistreurs de bord vendus séparément. Sony contrôle plus de 50% du marché des capteurs, devant son rival sud-coréen Samsung (19% environ).

Son activité d’assurance et de banque, moins connue du grand public étranger, a pour sa part nettement contribué au chiffre d’affaires de la première partie de l’année, mais le bénéfice afférent a un peu régressé. A l’inverse, et c’est le véritable problème restant de Sony, son activité de smartphones est déficitaire et le groupe doit encore trouver une solution pour lui redonner un nouveau souffle sur un marché très disputé où les acteurs chinois prennent une place grandissante.

Pour l’ensemble de l’année budgétaire qui s’achèvera en mars 2019, Sony s’attend désormais à un chiffre d’affaires de 8.700 milliards de yens (au lieu de 8.600 milliards), un bénéfice d’exploitation de 870 milliards (au lieu de 670 milliards espérés précédemment). Cette révision découle de meilleurs résultats qu’escomptés dans les jeux vidéo et la musique, a précisé Sony.

Ce géant confirme ainsi un redressement entamé sous la précédente direction qui a procédé à un tri d’activités (vente des PC et batteries lithium-ion par exemple) et décidé de resserrer l’éventail de produits sur du moyen/haut de gamme avec une finition meilleure, au lieu de chercher à gagner des parts de marché sur des appareils peu chers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here