Sothema : Là où il faut sans doute…

0
147

Après avoir succéder à son père, Lamia Tazi conduit avec résilience la barre du navire Sothema dans ce contexte de crise sanitaire. Étant un acteur clé dans le monde du médicament marocain, tout porte à croire que le groupe jouera un rôle clé dans ce contexte de vaccination.

Le 20 août dernier, le Royaume chérifien a conclu avec le laboratoire chinois Sinopharm CNBG deux accords de coopération en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19. Parmi les signataires des accords, en plus du ministère de la Santé, on retrouve le laboratoire pharmaceutique Sothema et le groupe BMCE BOA. Et si le rôle de BMCE BOA ne peut concerner que le volet financier, notamment le financement de cette opération inédite au Maroc, le rôle joué par le laboratoire Sothema soulève beaucoup d’interrogations. Quel rôle joue Sothema dans ces essais cliniques ? Le laboratoire sera-t-il appelé à produire le vaccin au Maroc ? Ou encore pilotera-t-il son écoulement sur le marché subsaharien en cas d’obtention du brevet ? « Sothema est promoteur de l’étude clinique. Nous accompagnons le ministère de la Santé dans la mise en place de l’essai clinique et sa réalisation », explique la PDG du Laboratoire à l’un de nos confrères. Cependant même-ci la question du brevet du vaccin demeure pour l’instant en suspens, le groupe est bien parti pour jouer un rôle dans cette mission de grand acabit (soft power médical du Maroc en Afrique).

 

De père en fille

Lamia Tazi est une pharmacienne issue d’une famille de pharmaciens. Elle savait ce qu’elle voulait depuis son jeune âge: intégrer et gérer l’entreprise familiale. Mais tous ceux qui reprennent le flambeau d’entreprises familiales ne parviennent pas forcément à se faire entendre par leurs pairs et encore moins à s’imposer dans les instances professionnelles officielles. Après donc des années d’abnégation, elle est aujourd’hui engagée dans le sillage du père: pérenniser le groupe familial.

C’est donc en début d’année 2O2O que Lamia Tazi a été nommée PDG de Sothema par le Conseil d’administration du laboratoire pharmaceutique.  Cette ascension a eu lieu tout juste après la démission de son père Omar Tazi. Docteur en pharmacie de l’Université de Liège, Lamia Tazi a rejoint Sothema en 1998, d’abord en tant que pharmacienne, puis en tant que directeur général. Docteur en Pharmacie de l’université de Liège, elle a contribué de manière positive au développement et à la modernisation de Sothema durant les 20 dernières années. Lamia Tazi est également est vice-présidente de l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP) et membre du bureau exécutif de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX). Elle siège aussi au Conseil d’administration de l’Agence Nationale d’Évaluation et d’Assurance Qualité de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (ANEAQ).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here