Une délégation de haut rang s’intéresse à la Fondation MAScIR

0
556

Dans le cadre de la « Semaine interrégionale sur les technologies émergentes au service du développement dans la région des Etats-Arabes et la région Afrique », organisée du 13 au 18 décembre 2020 par l’Union Internationale de la Télécommunications (ITU), la Fondation MAScIR, centre de recherche marocain multidisciplinaire, en partenariat avec le Système des Nations unies pour le développement (SNUD), le bureau de la coordinatrice résidente de l’ONU au Maroc et l’Ambassade de Suisse, a accueilli aujourd’hui 16 décembre 2020, une délégation de haut rang composée des ambassadeurs de la Suisse, du Canada, de l’Égypte, du  Japon et du Mexique, de la Coordinatrice résidente des Nations Unies au Maroc, et de représentants de l’ONUDI, de l’ISESCO, du CNRST, du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et de l’entreprise Green Watech.

L’objectif de la semaine interrégionale de l’ITU est de promouvoir le déploiement à grande échelle des technologies émergentes, notamment l’intelligence artificielle, l’Internet of Things (IoT), le Big Data, les satellites en orbite basse et la 5G, pour contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Au cours de cette visite, la délégation a pu découvrir la plateforme technologique de la fondation, étendue sur 1 750 m², et prendre connaissance des différents projets de recherche menés dans ses laboratoires, ainsi que des innovations et réalisations à l’actif du centre tout en évaluant les perspectives d’établir avec MAScIR de futures collaborations dans différents domaines.

Parmi les projets présentés à la délégation figurent notamment ceux basés sur l’intelligence artificielle, comme le développement de solutions à base de traitement d’images, conçues pour la gestion du trafic routier ou pour l’estimation de la production des parcelles agricoles, ou encore les dispositifs portables tel que  l’analyseur d’huile d’olive et l’analyseur de sol, ce dernier permettant de fournir le taux de matières organiques et minérales dans le sol afin de mieux orienter les besoins des parcelles agricoles.
La délégation a pu également s’informer sur les étapes qui ont permis à MAScIR de développer, dans des délais très courts, des solutions 100% marocaines pour le diagnostic de la Covid-19, notamment un dispositif basé sur la technologie de spectroscopie proche infrarouge ainsi qu’un kit PCR dont la commercialisation est actuellement en cours après sa certification par le Ministère de la Santé.

Au Maroc, le Système des Nations unies pour le développement (SNUD) est représenté par 18 Fonds, Agences, Programmes et Entités. Il appuie le Gouvernement du Maroc dans sa quête permanente en faveur d’un développement économique et social durable, centré sur la personne humaine et préservant les générations présentes et futures.

MAScIR est un centre de recherche relevant de l’Université Mohammed VI Polytechnique, ayant le statut de fondation, et qui a pour objet de promouvoir et de développer au Maroc des pôles de recherche et développement répondant aux besoins du pays en technologies avancées, notamment dans le secteur de la biologie médicale.
Avec une vocation et une ambition de soutenir activement l’innovation au profit du tissu économique et industriel national et de contribuer ainsi à la sécurité énergétique, alimentaire et sanitaire du Maroc, la Fondation MAScIR dispose de ressources humaines qualifiées et d’équipements à la pointe de la technologie. A ce jour, MAScIR a pu déposer près de 180 brevets avec des extensions au niveau régional africain, produire quelques 650 articles scientifiques dans des revues de renommée internationale et mener plus d’une centaine de projets et réalisations auprès d’industriels nationaux et étrangers, montrant ainsi sa maturité et ses capacités en matière de recherche scientifique et de recherche appliquée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here