Yuan Nicolas, Directeur Pôle EBG Huawei-Maroc : Pas d’industrie 4.0 sans transformation digitale préalable

0
2027

Transformation digitale, mutations technologiques et industrie 4.0, Atouts et déploiement de la 5G au Maroc…. Dans cet entretien exclusif accordé à IDM Mag, Yuan Nicolas le Directeur du pôle Enterprise Business Group (EBG) de Huawei situe d’une part les enjeux de ces thématiques pour les industries marocaines, et d’autre part les solutions qu’il leur apporte.  Nous vous en livrons un extrait en attendant l’intégralité dans la prochaine parution de votre magazine fait sur-mesure pour les industriels.

Industries Du Maroc Magazine : On connait Huawei, leader mondial des TIC, mais il n’en est pas autant du pôle que vous dirigez. Alors pourriez-vous nous le présenter ?

Yuan Nicolas : Le pôle EBG est très important et stratégique pour Huawei. Il cible tous les secteurs d’activités en dehors des opérateurs télécoms qui sont quant à eux gérés par notre « Carrier Network Business Group ». Ces secteurs d’activités comptent les entreprises du privé (Banques, Assurances, Sociétés de crédit, Industriels, PME/PMI…), des organismes publics (Ministère, collectivités territoriales, institutions gouvernementales, entreprises et agences publiques …). Huawei a opté  pour un business-model indirect pour EBG afin de garantir à ses clients des solutions complètes et répondant au besoin de nos clients, en profitant du savoir-faire et l’expérience de ses partenaires/ intégrateurs locaux.

Il est important de souligner que cette stratégie n’est pas typique au Maroc, non non, c’est ce que la compagnie a adopté de façon globale. Et c’est donc avec ce partenaire (global, local, solution ou services)  que nous développons la solution de bout en bout pour nos clients. Des solutions aussi bien verticales qu’horizontales. Verticales quand cela répond au besoin particulier d’un secteur d’activité telles que des solutions smart city, smart transportation, smart greed et bien d’autres, et horizontal quand notre client a besoin d’une brique de solution pour accompagner sa démarche de transformation de son data-center ou de digitalisation de son entreprise comme le stockage, wi-fi 6, datacenter facilities, et aussi la transmission.

Pour vous donner une idée sur la pertinence de nos solutions et produits, c’est que nous pilotons la transformation digitale de 253 entreprises sur les 500 premières au monde. Et notre écosystème comprend 22 000 partenaires de distribution, 1400 avec lesquels nous développons des solutions et 4800 partenaires de services à travers le monde.

IDM MAG : On vous entend parler de solutions de smart city et smart transportation qui vraisemblablement s’adressent aux institutions… mais aux industriels marocains qu’est-ce que vous leur proposez en termes de solutions et produits ?

Y.N : Déjà je tiens à le rappeler, nos solutions, produits et services couvrent l’ensemble des secteurs et acteurs de l’économie. Partant des institutions gouvernementales à la très petite entreprise, que ce soient dans les domaines de l’éducation, des manufactures, des banques, de l’automobile, des énergies, bref ! Le pôle EBG est présent à tous ces niveaux.

Déjà avant la crise nous étions en discussions avec un certain nombre d’entreprises, les industriels y compris, au sujet de leur transformation digitale. Et la crise sanitaire est venue accentuer et accélérer ce besoin. Ce qui fait que les entreprise dans leur ensemble, et les industriels surtout, sont sur  la réflexion de la digitalisation globale. Leur métier est en train de changer, d’évoluer vers une industrie qui sera plus digitale, plus connectée. Et elles doivent s’adapter, elles ne peuvent pas faire autrement. Dans un tel contexte, le pôle EBG de Huawei est leur partenaire idéal, car pour cette transformation digitale- devenue incontournable et facteur de compétitivité- nous avons des solutions pour toutes les industries.

Toutefois les besoins étant divers d’une industrie à l’autre et le niveau de maturité digitale différant, nous privilégions un accompagnement personnalisé pour offrir des solutions qui tiennent compte de ces facteurs évoqués. A savoir l’activité et le niveau de maturité dans lesquelles cette industrie se trouve.

Donc en clair le pôle EBG a les solutions adaptées pour tout type d’industriel. Tout dépend de l’activité du client, tout dépend du niveau où il se trouve aujourd’hui dans ce processus de transformation digitale. Il y’en a qui sont en avance et qui sont déjà sur la 4.0, ou l’ont même carrément entamée, pendant que certaines autres sont en réflexion et on les accompagne à comprendre ce que ça peut leur rapporter en tant qu’industriel.

IDM MAG  : Vos offres sont donc personnalisées en fonction du besoin du client. Et  pour une industrie avec un faible niveau de maturité digitale comme vous le dites, à quelles solutions pourrait-elle s’attendre ?

Y.N : En fait les solutions dépendent vraiment de l’activité de l’entreprise. Si vous voulez, ce n’est pas une solution qui répond à tous les besoins. A chaque industriel correspondra une solution spécifique tenant compte de son actualité présente et ses perspectives dans l’IT. Et notre proximité avec l’industriel est ce partenariat qui nous permet de lui proposer des solutions par rapport à ces besoins types.

Donc en clair ce n’est pas un couteau suisse, ni une offre sur étagère… on ne répond pas à tous les besoins avec une seule solution. Cette dernière résulte de plusieurs workshops et discussions pour comprendre dans quel sens veut aller l’industriel concerné, et ce qu’il veut avoir comme résultats à la suite de cette transformation digitale. Après quoi on engage nos ressources …. Donc comme vous pouvez le comprendre, nous ne sommes pas dans une relation client-fournisseur. C’est bien plus que cela car pour nous la transformation c’est avant tout un partenariat.

Un partenariat qui se vérifie même aussi dans la structuration de nos équipes qui vont être déployées. On en a de deux ordres. D’un côté nous avons des ressources qui sont vraiment expertes dans le produit, et de l’autre celles qui sont dans une expertise solution de l’activité du client. Ce qui fait que dès qu’on entre en discussion avec un client par rapport à une transformation, on met face à lui des  ressources qui comprennent l’industrie et son besoin pour l’accompagner de manière optimale et efficace dans son processus de transformation digitale.

IDM MAG : Aujourd’hui plus que jamais le Royaume est engagé dans son industrialisation. Une industrialisation qui bouge au rythme du concept d’industrie 4.0, quel est l’appui que vous pouvez apportez aux industries locales dans le cadre de cette mutation ?

Y.N : Effectivement,  l’actualité industrielle en ce moment tourne autour de l’industrie 4.0. Pour l’histoire il faut savoir que ce concept a pris forme en Allemagne en 2013. C’est un an plus tard qu’en Chine nous leur avons emboîté le pas, et le gouvernement chinois a structuré la stratégie nationale de l’Industrie 4.0. Aujourd’hui cela s’est généralisé au point de devenir un levier de compétitivité. Le challenge pour les industriels réside donc dans cette mutation industrielle. Or la couche primaire de l’industrie 4.0 c’est la digitalisation. Sans cette fondation, c’est-à-dire la transformation digitale de l’entreprise, on ne peut en aucun cas envisager une mutation crédible vers l’industrie 4.0.

Et  parvenir à cette phase d’industrie 4.0, c’est au bout d’un processus avant tout. Un processus qui commence par la planification et qui finit jusqu’à la partie maintenance et services. C’est un processus qui comprend plusieurs  jalons.  Que ce soit le développement, la logistique, le marketing, la production et autres. Et chacun de ses jalons est caractérisé par un besoin technique ou technologique.

« La 5G sera pour l’industrie 4.0 ce que l’électricité a été à la 2ème révolution industrielle »

Et comme nous l’avons déjà signifié, assurer la transformation digitale est le cœur de métier de notre pôle EBG. Donc on peut leur donner les moyens pour se transformer, on les a ces moyens. Qui plus est, nous avons les ressources qui connaissent leur secteur d’appartenance, qui comprennent leur métier. En somme nous possédons  les moyens  technologiques et les ressources  pour leur permettre la transformation digitale qui, j’insiste, est le passage obligé vers l’industrie 4.0. Maintenant tout dépend de leur niveau de maturité par rapport à cette transformation. Y’en a qui sont prêts à l’amorcer, certains sont même très avancés, quand d’autres ne le sont pas encore.

Maintenant pour celles qui sont en phase de mutation effective vers ce type d’industrialisation, car il y’en a, nous avons ce qu’il faut : le réseau, les solutions de collaboration, de planification, de maintenance préventive avec de l’IA, etc.

Donc en clair, dans ce contexte d’industrialisation et de digitalisation, le rôle de Huawei, leader des TIC est indéniable, et le pôle EBG se pose comme le partenaire idéal pour les industries marocaines. Partenaire pour opérer leur transformation digitale, et partenaire pour assurer leur migration vers une industrie 4.0.

IDM MAG : De l’industrie 4.0 à la 5G, le pont est tout fait. Quels seront les impacts de la 5G sur l’activité économiques en général et particulièrement sur les industries ? 

Y.N : La 5G en effet fait parler d’elle. Son tout premier avantage c’est la vitesse, donc on pourra télécharger plus rapidement, ensuite il y’a le faible temps de latence. Et ça c’est quelque chose de très avantageux pour  la télémédecine. Pour l’anecdote, sachez qu’au plus fort de la crise sanitaire, les médecins chinois effectuaient des chirurgies  à distance grâce à la 5G. Un autre bénéfice est au niveau de la bande passante qui elle aussi est plus grande. Nous sommes désormais dans un monde de données. Et il faut bien sûr avoir un réseau robuste pour supporter toutes ces données. Encore un autre point dont on pourrait tirer profit avec la 5G, c’est la connexion massive, l’internet des objets qui requiert que toutes les machines soient connectées.

La 5G sera un allié sûr de l’industrie 4.0. En clair la 5G sera pour l’industrie 4.0 ce que l’électricité a été à la 2ème révolution industrielle. La 5G, c’est vraiment pour l’industrie.

IDM MAG : Le monde traverse assurément une crise sanitaire qui a bouleversement l’économie mondiale… qu’est-ce que vous pouvez dire à ce sujet et quels ont été les impacts sur votre activité ?

Y.N : A dire vrai dire comme toutes les entreprises, au déclenchement de la crise nous avons bien évidemment été secoués, parce qu’il fallait très rapidement rompre la chaîne de contamination en nous conformant aux exigences sanitaires édictées par les autorités dans ce sens. Du coup, nous avons adapté nos process de travail pour protéger nos salariés. Mais passé ce temps de réorganisation du travail et des Hommes, nous avons, à Huawei, su amortir la crise car celle-ci a fait nettement rejaillir l’importance du digital.

Dans notre secteur d’activité, cette crise inédite a même généré plus d’opportunités. Nos équipes ont été massivement sollicitées, et elles ont fait preuve de plus de persévérance et performance… ce qui fait que nous n’avons pas réduit nos effectifs. Et à date les résultats enregistrés globalement confirment un impact plutôt positif avec une croissance de 13% de Huawei. Ici au Maroc nous connaissons cette même tendance… notre pôle par exemple a vu ses activités croître de l’ordre de 33%. Et nos perspectives laissent entrevoir une hausse plus importante les mois à venir vu l’unanimité qui s’est finalement dégagée autour du digital. Et cette crise y a été pour beaucoup.

Il va sans dire que notre performance et la réussite de nos missions n’auraient jamais été possibles sans la précieuse collaboration de nos fidèles partenaires.

Notre entreprise, résolument proche de ses clients et en permanence à l’écoute de leurs besoins, est fière d’avoir participé à relever avec succès les exigences conjoncturelles du Covid-19 et confirme, somme toute, son engagement d’innovation continue en vue de développer, en toute circonstance, des services et solutions à forte valeur ajoutée.

Entretien réalisé par NGY

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ENTRETIEN DANS LE N°60 D’INDUSTRIE DU MAROC MAGAZINE : A PARAÎTRE EN JANVIER 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here