Emploi : Bilan du projet « A chance to RESET » de l’EFE-Maroc  

552

La Fondation Marocaine de l’Éducation pour l’Emploi, EFE-Maroc, a dressé le bilan annuel de son projet « A chance to RESET », ce 28 septembre 2022. Il s’agit d’un projet mené en partenariat avec EFE-Europe, avec le soutien de SILATECH, la Fondation Bill & Melinda Gates, Dell Technologies, Accenture et l’ANAPEC.

À l’occasion du 1er anniversaire de son projet « A chance to RESET », la Fondation Marocaine de l’Éducation pour l’Emploi, EFE-Maroc, a présenté le bilan annuel dudit projet.  Il vise à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes marocains à travers plusieurs initiatives, dont l’animation de formations axées sur le marché du travail, le job matching, l’organisation de salons de l’emploi virtuels et en présentiel ou l’accompagnement entrepreneurial.

Depuis le lancement du projet « A chance to RESET » en septembre 2021, EFE-Maroc a accompagné plus de 6 000 jeunes, dont 55% de femmes, à travers des formations gratuites qui ont abouti à l’intégration de plus de 1 900 chercheurs d’emploi dans la vie active. « Notre objectif aujourd’hui est de maintenir, voire augmenter, cette cadence sur les prochaines années, ce qui est réalisable grâce à l’écosystème solide et dynamique que nous avons pu créer avec nos partenaires institutionnels, nos partenaires employeurs, les universités et les différents acteurs de la société civile », a déclaré Amine Berrada Sounni, Président d’EFE-Maroc.

Cette année, le projet a connu l’organisation de plusieurs activités à forte valeur ajoutée, telles que l’organisation d’un salon virtuel de recrutement et des journées portes ouvertes dans plusieurs villes du pays, qui ont permis de créer un espace d’échange et d’initier des rencontres entre les candidats et les recruteurs potentiels afin de renforcer l’employabilité des jeunes. EFE-Maroc a également inauguré des Hiring Kiosks à Casablanca qui viennent s’ajouter à ceux déjà installés sur Kénitra et Rabat pour connecter davantage de jeunes aux nouvelles opportunités d’emploi qui les entourent.

Notons que le projet représente un pas en avant pour soutenir la reconversion professionnelle des chercheurs d’emploi vers des métiers d’avenir, visant à reconnecter 22 500 chercheurs d’emploi au marché du travail d’ici 2025. Cela à travers des formations qui permettent de développer des compétences techniques, cognitives, linguistiques et digitales les plus demandées par les entreprises au Maroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here