Charte d’investissement : Le Projet de loi adopté en Conseil des ministres

1429
La Charte d'investissement connait une avancée majeure
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé le Cpnseil des ministres ce 13 juillet à Rabat

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé un conseil des ministres ce mercredi 13 juillet à Rabat. Au cours de ce conseil, plusieurs mesures ont été prises, dont l’adoption du projet de loi portant Charte d’investissement.

Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Evaluation des Politiques publiques a présenté un exposé sur le projet de la loi-cadre formant Charte de l’Investissement. Dans cette présentation, il a souligné que ce projet intervient en exécution des Hautes Orientations Royales. Précisément celles visant à doter le Maroc d’une Charte de l’Investissement compétitive.

Ainsi, ce projet a pour objectif d’améliorer l’impact de l’investissement, notamment en matière de création d’opportunités d’emploi permanent. Aussi, vise-t-il à réduire les disparités entre les provinces et préfectures en termes d’attractivité des investissements.

Une Charte qui se donne les moyens

Par ailleurs, la nouvelle Charte devrait atteindre plusieurs autres buts. Notamment orienter l’investissement vers des secteurs productifs à forte valeur ajoutée ; réaliser le développement durable, outre le renforcement de l’attractivité du Royaume à même d’en faire un pôle continental et international dans le domaine des investissements directs étrangers (IDE) ; l’amélioration du climat des affaires, la facilitation de l’opération d’investir et l’augmentation de la contribution de l’investissement privé national et étranger.

Lire aussi: Investissement – le Roi Mohammed VI donne le coup d’envoi d’une nouvelle charte

Afin d’atteindre ces objectifs, il a été mis en place un dispositif de soutien dédié aux projets stratégiques et de trois dispositifs de soutien spécifique à la promotion des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises marocaines qui envisagent développer leurs capacités à l’international.

Le ministre a affirmé que le gouvernement a adopté également une série de mesures parallèles pour accélérer les chantiers relatifs à la simplification et la digitalisation des procédures, à la facilitation de l’accès au foncier, à l’amélioration de la gouvernance et au renforcement de l’implication des secteurs privé et bancaire dans le domaine de l’investissement.

En attendant les analyses et observations des parties prenantes, on ne peut que saluer le travail accompli par l’équipe gouvernementale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here