Industrie : L’indice des prix à la production toujours en hausse

900
HCP

La note d’information du mois de juillet du HCP relative à l’Indice des Prix à la Production Industrielle, Energétique et Minière (IPPI) indique une hausse de 0,3% dans l’industrie. Selon cette note publiée ce 31 août, l’extraction minière et la production d’eau et d’électricité marquent une stabilité.

« L’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» a enregistré une hausse de 0,3% », a indiqué, ce mercredi, le Haut-Commissariat au Plan dans une note rendue publique. En effet la source indique les plus fortes hausses dans  les filières Papier et Carton, et Automobiles. Elles sont respectivement de 4,2% et de 1,3%.

Dans ce même ordre décroissant suivent les industries de Textile (0,9%), Fabrication d’équipements électriques (0,8%), Travail du bois (0,6%), Fabrication des meubles (0,5%), Fabrication des machines et équipements (0,4%), et Alimentaire (0,1%).

Sur le même sujet: Indice de production industrielle : un 3ème trimestre en hausse

Bonne nouvelle cependant dans la Métallurgie et l’Habillement où les prix ont connu une baisse respective de 0,8 et 0,2%.

Par contre, les indices des prix dans l’Industrie extractive ont stagné durant ce septième mois de l’année. Même son de cloche dans la production et la distribution de l’eau et de l’électricité.

Vers une désinflation ?

À l’analyse, des IPPI relevés par le HCP ces trois derniers mois, l’on observe une dépression. En effet les deux mois précédents, la tendance haussière était plus corsée. Elle était globalement de 1% en mai et de 0,6% en juin. Il faut voir dans cette conjecture l’impact de la situation géopolitique mondiale.

En effet les cours du pétrole ont fortement dévissé ces dernières semaines, tombant en dessous des 100 $. Le Brent marquait 99,31 $ le baril, et le West Texas Intermediate (WTI) à 91,64 $ au 30 août. Pour les analystes, Ces baisses s’expliquent notamment par les préoccupations de récession en Occident. Mais aussi par les mesures de nouveaux confinements en Chine. Par ailleurs les perspectives alimentaires devraient être plus intéressantes avec la reprise des exportations du blé ukrainien.

Avec cette inflexion de la conjoncture internationale, il est à espérer une désinflation les mois à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here