Sebou : le projet Revive Atlas Cedar se met en place

0
533

Projet du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) mise en œuvre elle-même par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)- et par le WWF (Fonds Mondial pour la Nature), Revive Atlas Cedar a vu le jour ce jeudi, pour une meilleure gestion des ressources naturelles.

Le Fonds de l’Eau du Sebou a lancé ce 29 juillet, le projet Revive Atlas Cedar qui a pour objectif la gestion et la conservation des ressources naturelles à travers les bonnes pratiques d’utilisation durable des eaux et des terres dans le Moyen Atlas, à la Maison de la Cédraie d’Azrou.

Financé par le Programme de Microfinancements (PMF) du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) vise à promouvoir les pratiques d’utilisation durable des eaux et des terres pour une gestion durable des ressources naturelles de la Cédraie du Moyen Atlas à travers, premièrement, l’amélioration des connaissances et des compétences d’un réseau de formateurs locaux et des utilisateurs des ressources naturelles. Ensuite par la mise en œuvre d’un nouveau système intégré de suivi et de surveillance d’utilisation optimale des ressources locales, ainsi que par la réalisation de 4 projets pilotes de développement des produits et services agro-sylvo-pastoraux. Et enfin, par la projection et la dissémination des meilleures techniques de gestion durable des eaux et terres les mieux adaptées au contexte de la Réserve de Biosphère de la Cédraie de l’Atlas (RBCA).

Le projet Revive Atlas Cedar soutiendra les utilisateurs locaux des terres du Parc National d’Ifrane, notamment les agriculteurs, les éleveurs et les pasteurs, dans la pratique des techniques d’utilisation durable des eaux et des terres respectueuses de la biodiversité et des services écosystémiques de la RBCA. La promotion et la mise en œuvre des modes durables concerneront également les pratiques visant à respecter l’environnement, freiner la dégradation des terres, améliorer l’état de la biodiversité, et accroître la résilience aux variations et changements climatiques au sein du bassin versant du lac Dayet Aoua abritant la Cédraie de Jbel Aoua Sud.

À cette occasion, l’atelier de démarrage de projet et d’échange entre les différentes parties prenantes concernées par la gestion de la RBCA et les représentants des Organisations de la Société Civile et la population locale a eu lieu afin de co-construire une participation inclusive aux différentes activités et à la gouvernance de ce projet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here