Traitement d’eaux usées : Biwater remporte un nouveau marché

0
935

Dans le cadre de l’initiative d’assainissement du Maroc, Biwater vient de remporter un marché, qui veillera à ce que l’eau potable soit disponible pour tous les citoyens.

La société britannique Biwater vient de remporter un nouveau contrat de la Régie autonome de Kénitra (RAK), afin de planifier et construire une nouvelle station d’épuration à Moulay Bousselham, une ville de la province de Kénitra.

Ce nouveau centre contribuera à fournir un prétraitement, y compris un traitement biologique et tertiaire avancé. “L’objectif de ce projet est de protéger le lagon et la plage de Moulay Bousselham des eaux usées rejetées et de recharger la nappe phréatique” a déclaré Yassine Laib, responsable de Biwater au Maroc. Il a ajouté que l’approche de traitement des eaux usées répondra aux besoins d’améliorer les conditions d’assainissement dans la région.

Selon l’entreprise, le contrat pour la conception et la construction de la station d’épuration est “déjà en cours et les travaux de génie civil sont en cours“. Ce projet qui bénéficiera à 13 millions de personnes a nécessité un investissement de 16,65 milliards de dirhams soit 1,87 milliard de dollars et se traduira par un taux de raccordement de 90 % au réseau d’égouts publics et un taux de décontamination de 82 % pour les eaux usées.

Ce projet s’inscrit également dans la stratégie du pays d’investir dans des solutions d’assainissement. En 2020, le Maroc a construit sept nouvelles stations d’épuration. Ces nouveaux projets visent à garantir l’accès à l’eau potable dans tout le Maroc, en particulier dans les zones reculées. Le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural est passé à 97,8 % en fin 2020, selon des données récentes de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here