Éradication de la pauvreté : expérience de la Chine

0
845

À notre époque, l’éradication de la pauvreté est l’un des rares sujets qui fédèrent les gouvernements des différents États du monde. Figurant au premier rang des 17 objectifs de développement durable établis par l’ONU et incarnant un rêve commun à tous les peuples de notre planète, cet objectif de suppression de la pauvreté est, et sera, inlassablement visé.

Récemment, le président chinois XI Jinping a annoncé, lors du rassemblement pour présenter les réalisations en matière de lutte contre le paupérisme, que la Chine a remporté une victoire décisive dans son combat ininterrompu contre la pauvreté et que les 98,99 millions d’habitants ruraux démunis et qui vivaient en dessous du seuil de pauvreté actuel en étaient totalement sortis. Ainsi la Chine, dans sa lutte contre la pauvreté absolue, a atteint son objectif d’élimination de la précarité 10 ans avant le délai convenu par le programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU. Avec de tels résultats, le pays a créé un véritable miracle dans l’histoire de l’Humanité. Sortir de la pauvreté, c’est depuis toujours un obstacle principal au développement et une préoccupation majeure des États du monde. Avec la mise en œuvre de la politique de réforme et d’ouverture, et selon l’indice international de pauvreté de la Banque mondiale, la Chine a contribué à hauteur de 70% au recul de la pauvreté dans le monde sur cette période. Le modèle chinois ouvre ainsi le champ à une réflexion quant aux nouvelles approches à initier pour la sortie de la pauvreté de l’Humanité.

C’est à partir de 2012 que le Parti communiste (PCC) et le gouvernement chinois, attachés au concept de développement centré sur le peuple, priorisent la lutte contre la pauvreté dans la gouvernance nationale et mobilisent largement toutes les forces de la nation, les invitant à livrer ensemble une guerre sans merci contre la pauvreté. Le Parti communiste et le gouvernement favorisent la stratégie des mesures ciblées dans la guerre contre la pauvreté, opérant une transformation dans la méthode, passant ainsi de la méthode par ‘‘transfusion de sang’’ à la méthode ‘‘de régénération du sang’’, suscitant pleinement l’enthousiasme des masses démunies et précaires, les stimulant et les encourageant à rompre avec la pauvreté. Et l’on rappelle que la Chine aura mené avec succès son projet d’éradication de la pauvreté dans les délais fixés malgré un contexte mondial difficile, marqué par la pandémie de la Covid-19.

La Chine et le Maroc, liés par une amitié de longue date, travaillent étroitement, depuis toujours, apprenant l’un de l’autre, pour déterminer les voies opportunes pour sortir de la pauvreté. Gouvernements, partis, pouvoirs publics et sociétés civiles des deux pays développent activement des échanges d’expertises et une coopération pragmatique et exemplaire sur l’exclusion de la pauvreté, contribuant à faire progresser la cause commune qu’est la guerre engagée contre la pauvreté. M. Sun Zhigang, ancien secrétaire du comité provincial du PCC pour la Province du Guizhou, connue pour abriter le plus grand nombre d’habitants défavorisés en Chine, a déclaré, dans son discours prononcé à l’Académie du Royaume en 2019 : « Aujourd’hui, les peuples chinois et marocain sont en train de créer tout en prônant l’esprit de la route de la soie, un nouveau chapitre dans les échanges amicaux avec l’inspiration mutuelle et une coopération gagnant-gagnant pour la prospérité commune. La Chine, pour sa part, s’inspire aussi des expériences et des pratiques marocaines réussies dans la lutte contre la pauvreté. Je souhaite sincèrement la bienvenue à des amis marocains pour une visite en Chine et surtout dans le Guizhou. La Chine est prête à œuvrer avec le Maroc pour bâtir ensemble un bel avenir pour cette cause mondiale qu’est le recul de la pauvreté ! ».

L’élimination de la pauvreté n’est pas une fin en soi, mais bien le début de nouvelles perspectives et de nouveaux combats. La Chine a d’ores et déjà fait du développement rural une ambition majeure dans le grand renouveau voulu pour la nation chinoise. La Chine déploiera tous les moyens et fournira tous les efforts concrets et constants pour apporter les solutions au problème de développement déséquilibré et insuffisant, réduire les écarts de développement entre villes et campagnes au sein des différentes régions du pays et d’assurer une prospérité commune à l’ensemble de la population. Parallèlement à cela, la Chine continuera à contribuer à la coopération internationale mobilisée pour la lutte contre la pauvreté, assumer ainsi sa responsabilité internationale, fournir autant que possible le soutien et l’assistance aux pays en voie de développement et se consacrer à la cause mondiale de l’éradication de la pauvreté.

Par Jun Mao, premier conseiller de l’ambassade de la République Populaire de Chine au Maroc.

Jun Mao, premier conseiller de l’ambassade de la République Populaire de Chine au Maroc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here