Nouvelle Charte de l’Investissement : « donner de la « VOIX » aux TPE » Abdellah Elfergui

5360

Suite au Discours Royal de Sa Majesté ce vendredi, à l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la 11ème législature, le président de la Confédération Marocaine des Très Petites Entreprises & Petites et Moyennes Entreprises (TPE-PME), Abdellah Elfergui a réagi concernant le volet de l’investissement. Soutenant qu’il faut donner de la « VOIX » aux TPE et les intégrer dans tous les programmes et institutions en vue de l’atteinte des objectifs de la Nouvelle Charte de l’Investissement.

Ce vendredi 14 octobre 2022, S.M le ROI Mohamed 6, que Dieux l’assiste, a présidé l’ouverture de la première session de la deuxième année législative en portant un intérêt très particulier à l’investissement productif en tant que levier essentiel pour la relance économique nationale, ce qui va entrainer la création des postes d’emplois aux jeunes et apporte des sources de financement aux différents programmes sociaux et de développement.

Pour ce faire, S.M le Roi vise sur la Nouvelle Charte d’Investissement qui réside dans l’inversion de la répartition actuelle entre investissement public et investissement privé d’ici 2035, faisant état d’une volonté de porter la part de l’investissement privé, lequel actuellement ne dépasse pas le tiers de l’investissement global, aux deux tiers en 2035, conformément aux contenus du Nouveau Modèle de Développement (NMD) pour atteindre un investissement total public et privé à 550 milliards de DH

Cette nouvelle Charte concerne tous les investissements, grands ou petits, et s’adresse à tous les investisseurs marocains et étrangers, dans les différentes régions du Royaume sans exception.

Pour ce faire, S.M le Roi a demandé aux différents partenaires public et privé d’unir leurs efforts pour atteindre ces objectifs qui vise à adapter la politique de l’Etat en matière de développement des investissements aux profondes transformations institutionnelles, économiques, sociales, environnementales et technologiques aux niveaux national et international.

En tant que président de la Confédération Marocaine de TPE-PME, nous mobiliserons tous nos efforts pour la réalisation des objectifs tracés par S.M le Roi Mohamed 6 que Dieux l’assiste.

Pour cela, il faut que le gouvernement et le patronat puissent tenir compte que plus de 95% de l’ensemble du secteur privé au Maroc est constitué des TPE qui sont délaissées et que le patronat ne représente plus tout le secteur privé.

Pour atteindre les objectifs de la Nouvelle Charte de l’Investissement, il faut intégrer les TPE qui constituent plus de 4 millions alors que les PME pas plus de 30 milles et les grandes entreprises moins de 500

Si on veut créer des centaines de milliers de postes d’emplois pour les jeunes, doubler l’investissement privé par rapport au public et trouver des sources de financement aux différents programmes sociaux et de développement, il faut donner la VOIX aux TPE et les intégrer dans tous les programmes et institutions, sans cela, nous passerons à côté

La Confédération Marocaine de TPE-PME est prête à ouvrir une nouvelle page avec le patronat suite à ce discours royal qui demande d’unir nos efforts et énergies pour affronter la crise et donner une relance à notre économie nationale

La situation des TPE au Maroc est très grave après deux années de crise causée par Covid-19 s’ajoute une autre crise de l’inflation. Les prix des matières premières ont parfois doublé et triplé sans parler des prix du carburant qui devient un vrai obstacle aux TPE. Malheureusement, le gouvernement n’a rien fait pour accompagner ces millions de TPE ce qui entraine des centaines de milliers des TPE qui sont menacées de faillites et par la suite des centaines de milliers de postes d’emplois qui vont disparaître.

Le discours de S.M le Roi vient pour sauver des centaines de milliers de TPE et de postes d’emplois, mais aussi prévoir une relance de notre économie nationale pour que le Maroc puisse devenir leader parmi les pays les plus attractifs au monde

Saisissons cette occasion, nous secteur privé (tout le secteur privé, pas que le patronat) et le gouvernement pour réaliser les objectifs que S.M le Roi Mohamed 6 a tracé dans son discours au parlement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here