Salah Eddine Zghari, directeur général Gergonne de Kénitra : « On est le seul équipementier automobile implanté au Maroc dans son domaine »

0
1476

Le groupe français Gergonne est parmi les exposants qui ont répondu présents à la cinquième édition du salon de la sous-traitance qui se tient du 25 au 27 avril à Tanger. Dans cette interview, son directeur général nous parle de l’activité du groupe au Maroc, sa stratégie et son regard sur un secteur automobile en pleine expansion.

Gergonne est présent au Maroc depuis 2013. Pourriez-vous nous parler de son histoire ?
Au service de l’industrie depuis 1962, GERGONNE offre à ses clients une expertise unique dans la fabrication et la transformation d’adhésifs industriels techniques, ainsi que dans la découpe de pièces adhésives ou non adhésives. Cette année, GERGONNE s’est offert une nouvelle unité industrielle à AFZ. Ce groupe est présent dans 8 pays : la France, où siège le groupe, l’Espagne, la Chine, le Mexique, la Slovaquie, la Pologne et les USA. GERGONNE MAROC est spécialisée à 80% dans l’automobile. Ses principaux clients sont : RENAULT et les équipementiers automobile présents sur le pays.

Quel est le cœur de votre métier ?
Gergonne s’est imposée comme un spécialiste de la découpe de rubans adhésifs et de matériaux techniques souples. Le collage et la découpe de ces matériaux constituent notre cœur de métier et notre passion.
Nos produits sont destinés à l’amélioration de la performance acoustique, l’étanchéité, le calage, ou simplement l’assemblage de deux pièces (adhésivage).

Quelles sont les autres activités développées par le groupe ?
En plus de l’automobile et grâce à un outil de production multi-technologie de dernière génération, GERGONNE fournit 4 autres grands marchés principaux : Electronique, Industrie, Médical et Bâtiment.

Et pour l’automobile ?
GERGONNE est le seul équipementier automobile implanté au Maroc dans son domaine, elle est équipementier rang 1 de RENAULT et bientôt PSA et aussi rang 2 de plusieurs OEM via les plus grands équipementiers installés au Maroc, tels que EUROSTYLE, SUMITOMO, APTIV, REYDEL, VALEO, GRUPO ANTOLIN…

Dans quelle mesure Gergonne Morocco est une entreprise qui capitalise sur la jeunesse ?
Aujourd’hui, la jeunesse est beaucoup plus exigeante au marché du travail. Les jeunes ont moins peur de l’instabilité dans le travail dans la mesure où la concordance entre travail et ambition et vie privée devient de plus en plus importante. Ils exigent un cadre de travail agréable, un projet professionnel intéressant ou au moins défini. Cette jeunesse est également innovante. Il lui faut seulement l’occasion de développer son innovation. C’est dans ce contexte-là que GERGONNE parie sur la jeunesse en constituant une équipe de jeunes motivés et dynamiques. La moyenne d’âge des employés est de 27 ans. Fait très rare dans l’industrie marocaine.

Quel regard portez-vous sur l’avenir de l’automobile au Maroc ?
Nous avons connu une croissance de plus de 300% entre l’année 2015 et 2016 et plus de 100% entre 2016 et 2017 et nous prévoyons une croissance de 100% cette année. Cette évolution s’inscrit dans l’explosion de l’industrie automobile au Maroc et les efforts du gouvernement marocain pour développer cette activité. Avec l’arrivée de PSA, BYD et leurs équipementiers, l’industrie automobile au Maroc continuera à connaître une progression exponentielle. La démarche d’intégration locale mise en place et suivie par le gouvernement marocain profite aux sociétés locales telles que la nôtre.

Comment envisagez-vous de continuer à croitre dans une région qui accueille un constructeur automobile à la taille du groupe PSA ?
Nous sommes en permanence en relation avec les équipementiers automobile à travers le monde pour répondre à leurs besoins.
Nous ambitionnons naturellement d’être fournisseur rang 1 PSA mais également, comme c’est le cas aujourd’hui, de continuer à développer notre activité comme rang 2.
Nous nous affairons à développer notre position au Maroc de manière à ce que GERGONNE reste le leader sur le marché dans son secteur d’activité et se positionne aussi comme un acteur essentiel du développement de l’industrie automobile au Maroc.

Quel est votre positionnement par rapport au marché ?
Nous sommes leaders du marché marocain dans les adhésifs et les pièces découpées. Nous nous occupons de la fabrication, l’achat et la vente de tous articles en matière plastique ou autres destinés aux activités industrielles et notamment les adhésifs et les pièces.

Quelle est la valeur ajoutée depuis 5 ans d’existence au Maroc ?
Notre société participe à l’augmentation du taux d’intégration local direct et indirect. Elle favorise également le développement d’une compétence et expertise locale d’un métier rare, peu connu dans le monde et inconnu au Maroc. Nous offrons plus de compétitivité et de flexibilité aux entreprises automobiles présentes au Maroc et nous contribuons au développement du tissu local marocain en introduisant deux fournisseurs de matière première à l’industrie automobile (Mousse et feutres)

Comment qualifiez-vous les réformes et les encouragements fournis par les départements concernés en matière d’industrie et commerce ?
Nous avons profité lors de notre installation en zone franche de plusieurs programmes mis en place par le ministère comme le Fonds Hassan II et la formation professionnelle et l’accompagnement de l’AMICA pour notre développement commercial et l’accompagnement de MEDZ pour l’acquisition du terrain et la construction de notre usine sans oublier la direction régionale de la Douane qui nous a beaucoup aidés lors de l’application des lois en vigueur. Ces programmes et ses interlocuteurs sont un atout majeur pour toute société désirant implanter une usine au Maroc. Nous profitons de cette occasion pour les remercier.

Biographie de M. Zghari.
Salah Eddine Zghari a fait ses études à l’Ecole supérieure des sciences et technologie de Nancy. En 2010, il assume la responsabilité du chef de projet à Airbus Group. Poste qu’il a occupé une année avant de se diriger vers Secula Technologie. Après 3 ans passés au sein de cette entreprise en tant que Responsable de l’industrialisation et des coûts, Salah Eddine est actuellement directeur général de Gergonne au Maroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here