2ème Edition du FORUM INTERNATIONAL DES ENERGIES DE L’INDUSTRIE « DECARBONATION, levier de la compétitivité industrielle » (Hicham Rahioui Idrissi, Président FIEI)

1825

Hicham Rahioui Idrissi, Président du Forum International des Energies de l’Industrie, Président-Fondateur d’Industrie du Maroc Groupe, répond à nos questions.

La seconde édition du Forum International des Energies de l’Industrie est prévue le 4 juillet 2022 à Casablanca et va porter sur « DECARBONATION, levier de la compétitivité industrielle ». Qu’est-ce qui motive, très succinctement, son organisation ?

Le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, daté du 8 octobre 2021, à l’ouverture de la première session de la première année législative de la 11ème Législature, a donné un écho particulier aux efforts déjà en, cours, pour faire du Maroc un champion mondial des énergies renouvelables. Cette dynamique intervient dans un contexte mondial, marqué par la crise russo-ukrainienne et une mobilisation au sein de l’Union européenne, notre premier marché export, à la neutralité carbone- une tendance lourde, du reste, à travers le monde.

C’est justement ce que démontre une partie de l’Europe avec la taxe CBAM (Carbon Border Adjustment Mechanism) qui va entrer en vigueur cette année et sur une période transitoire de 5 ans. Aux Etats Unis, le programme éponyme américain « Zero Emission Nette » vise l’atteinte de la neutralité carbone d’ici 2050.

Dans le même sillage, le Maroc est engagé à atteindre un mix énergétique de 52% de renouvelable, horizon 2030. Les axes de développement tournent autour de l’hydrogène, le gaz, l’éolien et le solaire.

Pourquoi avoir axé cette seconde édition du FIEI sur la décarbonation ?

Tout ce qui précède concourt pour faire de la décarbonation un terreau favorable de compétitivité industrielle. Si pour les uns, elle est protectionniste, pour les autres, salvatrice, la taxe carbone est une réalité avec laquelle le Maroc doit désormais compter. À l’aube de sa mise en œuvre, des stratégies sont en train d’être déployées dans les différents secteurs de l’industrie pour en faire un tremplin.

Doit-on rappeler qu’a travers la planète, l’activité économique et social vibre au rythme de la décarbonation, non seulement ce sont autant d’emplois et de revenus générés dans diverses filières, mais aussi une contribution non négligeable dans la réduction des gaz à effet de serre ?

Aux côtés des autres sources d’énergie renouvelable, notamment le gaz, l’éolien et le solaire, l’hydrogène qui a le vent en poupe et dont la production et l’utilisation sont chaque jour mieux maitrisées sera en vogue.

 Pouvons-nous avoir un bref aperçu sur le programme scientifique ? 

Le programme scientifique provisoire comprendra, outre mon Mot de Bienvenue, juste avant les Mots d’Ouverture de Ryad MEZZOUR, ministre de l’Industrie et du Commerce  et Leila BENALI, ministre de la Transition Énergétique et du Développement Durable, une ouverture officielle, rehaussée par la présence effective de ces ministres et agrémentée des discours de  Said EL HADI, Président de la Commission économie verte de la CGEM et PDG de Nareva Holding, Saïd MOULINE, Directeur Général de L’agence Marocaine pour l’Efficacité  Énergétique (AMEE), Hassan SENTISSI, Président de l’ASMEX, Mohammed Yahya ZNIBER, Président Cluster Hydrogène Vert, Fatima Zahra EL KHALIFA, Directrice Générale Cluster Solaire et Sanae LAHLOU, Représentante pays de l’Organisation des Nations Unies pour le développement Industriel.

Avant les 3 Panels et un Cocktail Networking qui meubleront cette journée, qui est en train de devenir incontournable, Faouzi ANNAJAH, CEO de NAMX interviendra pour la première fois au Maroc, lors d’une présentation KEYNOTE dédiée, mettant en relief la construction de la première voiture à hydrogène au Monde, initié par un Marocain, un Africain.

Le premier Panel va porter sur « COMMENT FAIRE FACE À LA TAXE CARBONE ? »

Protectionniste pour les uns, salvatrice pour les autres, la taxe carbone est une réalité avec laquelle le Maroc doit désormais compter. À l’aube de sa mise en œuvre, quelle stratégie idoine devrait déployer les différents secteurs de l’industrie pour en faire un allié ?

Il comprendra, entre autres speakers, Hakim ABDELMOUMEN, Président AMICA, Directeur Marketing & Stratégie de Huawei, Abed CHAGAR, Président de la Fédération de la Chimie-Parachimie (FCP), Lalla Kenza EL ALAOUI, Directrice Générale de l’Industrie, Rachid EL BAYED, Executive Director Head of Operations at MASEN, Abdelmounim EL EULJ, Président FENAGRI, Ali EL HARTI, Président FENELEC, Touria SBIRI, Présidente de la Fédération des Recycleurs Collecteurs et Chineurs et PDG de SERP RECYCLAGE, Hamid SOUIRI, Président FIMME.

Le second Panel sera axé sur « LES USE CASE DE LA DÉCARBONATION, QUEL MODÈLE ?

AUTOMOBILE / AGRO INDUSTRIE / TEXTILE / AÉROSPATIAL »

À travers la planète, le monde industriel vibre au rythme de la décarbonation. Chaque pôle y allant de sa stratégie, laissant aux acteurs marocains l’embarras du choix. Un benchmark international permettra d’identifier les mécanismes les plus adéquats selon les filières.

Il sera animé par Youssef ACHHOUBI, Sales & Marketing Director MAWA/Maghreb and West Africa – Signify ( ex-Philips Lighting ), Houda AZZAOUI, Directrice of Engineering et Membre du Comité de Direction Capgemini Engineering, Leila JEBBARI, Directrice Générale Schneider Electric, Alykhan KASSAM, Directeur Général Afrique du Nord John Cockerill, Younes MAAMAR, Senior Advisor Chariot Limited, Ahmed NAKKOUCH, Directeur Général du Pôle Gaz au sein d’Akwa Group, Samir RACHIDI, Directeur Général IRESEN, Hatim SENHAJI, Directeur Général Maghreb Steel.

Un troisième et dernier Panel sera orienté sur « QUEL MIX-ÉNERGÉTIQUE OPTIMAL POUR DES ENTREPRISES EN QUÊTE DE COMPÉTITIVITÉ »

Compte tenu du fait que la compétitivité industrielle marocaine reste entravée par la facture énergétique et que toute stratégie de compétitivité passe par le mix-énergétique, quelles sont les configurations optimales se demande-t-on ?

Il sera animé par Omar ALAOUI MHAMDI, DGA de TAQA Morocco, Khadija BENDAM

Présidente de la section marocaine de « Women in Nuclear Global », Mohammed BERNANNOU

Membre du Conseil de l’Autorité Nationale de Régulation de l’Électricité (ANRE), Adil CHIKHI, Directeur de l’industrie, du commerce et de l’agribusiness de la région Sud et Est de la Méditerranée (SEMED) à la BERD, Badis DERRADJI, Executive Vice-Président Portfolio Management d’Africa Acwa Power, Nawfal EL FADIL, Directeur Général EDF MAROC, Philippe MIQUEL, Président d’ENGIE Services Maroc et Directeur Général d’ENGIE, Afrique du Nord, et  Imane MOZHER, Directrice Communication & Engagement Director de SUEZ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here