63ème Session de la Commission sur la Condition de la Femme

0
457

Dans le cadre de son projet «Promouvoir l’autonomisation des femmes pour des processus inclusifs et durables » et « Le Développement Industriel dans la région MENA », l’ONUDI s’efforce de renforcer l’entreprenariat et la participation économique des femmes, tant en milieu rural qu’urbain, et améliorer ainsi les connaissances numériques des femmes pour leur faciliter l’accès à l’information, aux marchés et aux financements, contribuant ainsi à la réduction de l’écart numérique entre les hommes et les femmes. A cet effet, l’ONUDI à organisé le Mardi 12 Mars dernier au Siège de l’ONU à New York La ” Session de la Commission sur la Condition de la Femme” sous le thème « Dans quelle mesure la technique numérique peut-elle favoriser l’égalité des sexes dans la région MENA ? ».

L’événement s’est déroulé en présence de plusieurs éminentes personnalités au nombre desquels figurait Saloua Karkri-Belkeziz, Présidente de APEBI (Fédération des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring), et de GFI Afrique. A New York Saloua KarkriBelkeziz était la seule femme arabe venue représenter le secteur des IT (Technologies de l’Information).Les IT ont le pouvoir de transformer le mode de vie, de travail et de communication des hommes et des femmes; en particulier pour ceux qui, en raison des barrières socioculturelles, sont confinés à leurs communautés avec une exposition limitée au monde extérieur. Les Technologies de l’Information et de communication peuvent être utilisées pour accéder à des informations sur le droit, les ressources productives, technologies, services clés sociétaux, droits des gouvernements et y compris la protection sociale et les opportunités économiques. Les IT représentent un vecteur de développement dans le monde et pour l’Afrique c’est un enjeu économique de premier ordre.

Avec la capacité d’insertion de la gente féminine, le projet ONU Femmes avec la FAO et conçu par l’ONUDI a été lancé au début de l’année 2019. Il sera mis en œuvre en Algérie, en Égypte, en Jordanie, au Liban, au Maroc, en Palestine et en Tunisie.

Pour rappel , Saloua Karkri-Belkeziz, n’est plus à présenter, brillante ingénieur, femme d’affaires à succès et heureuse mère de trois enfants. Elle œuvre depuis plus de 30 ans sur le marché des services numériques au Maghreb et sur le continent africain et a démontré très rapidement sa capacité exceptionnelle de manager succès professionnel et engagement social. Saloua Karkri-Belkeziz sera députée parlementaire de l’USFP à la chambre des Représentants où elle a exercé son mandat de 2007 à 2011. Militante associative active, elle fondera l’AFEM (Association des Femmes chefs d’Entreprise au Maroc) en 2000. En 2013, elle est nommée PDG de Gfi Maroc. Deux années plus tard, elle accède à la présidence de l’APEBI(Fédération des Nouvelles Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Off-shoring, « L’équivalent du Syntec Numérique en France») et sera plus récemment cooptée membre du nouveau Conseil de la Concurrence. Elle est aussi membre du Conseil d’administration de la CGEM (Confédération Générale des Entreprises au Maroc). Aujourd’hui, son parcours exemplaire et reconnu, a fait d’elle la présidente de GFI Afrique, et la seule femme arabe représentant les IT à l’ONU à New York.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here