Automobile : Stellantis fait un nouveau bond, avec la création de 2000 emplois en vue

1937

Un nouveau bond en avant pour Stellantis au Maroc, qui met le cap sur de nouvelles ambitions, avec 2000 emplois à la clé. Le Groupe vient d’annoncer un nouvel investissement de plus de 3 milliards de Dirhams, dans son usine de Kénitra.

Stellantis Maroc investira plus de 3 MMDH dans son site de production de Kénitra, en doublant sa capacité de production, a-t-on appris du Groupe, à l’issue de rencontres avec le Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch et du ministre de l’Industrie et du Commerce du Maroc, Ryad Mezzour et le ministre Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques Publiques du Maroc, Mohcine Zaouli. Cette annonce s’inscrit dans le cadre du partenariat industriel stratégique démarré en 2015 entre Stellantis et le Gouvernement marocain, visant à contribuer au développement de la filière automobile dans le pays.

Cet investissement qui fait de l’usine de Kénitra, un site de premier plan, vise également à doubler sa capacité de production et lancer une plateforme de « voiture intelligente », dénommée « smart car ». Une nouvelle étape qui devrait permettre à l’entreprise, la création d’au moins 2 000 nouveaux emplois. Cette capacité additionnelle soutiendra les plans de croissance de l’entreprise dans la région Afrique et Moyen-Orient. L’objectif du constructeur autoobile est d’avoir une capacité de production d’un million de véhicules par an d’ici 2030, tout en atteignant 70 % d’intégration locale comme souligné dans le plan stratégique Dare Forward 2030 de la région.

À cet effet, Samir Cherfan, Chief Operating Officer, Stellantis Middle East and Africa déclare la fierté du Groupe d’avoir un aussi solide partenariat avec le Ministère de l’Industrie et du Commerce du Maroc, favorisant un nouveau chapitre pour l’usine de Kénitra. « Ensemble, nous avons réussi à le positionner parmi les meilleurs sites industriels de Stellantis et à en faire un contributeur clé pour la concrétisation de notre ambition dans la région Afrique et Moyen-Orient tout en exploitant le potentiel de la plateforme ”smart car” qui sera au cœur de notre offre de véhicules pour la région d’ici 2030 » fait savoir le premier responsable du Groupe au Maroc.

Pour le ministre de l’Industrie et du Commerce du Maroc « Cette nouvelle étape dans le projet Stellantis au Maroc illustre le positionnement du Royaume comme plateforme industrielle automobile décarbonée parmi les plus compétitives au monde, grâce à la vision clairvoyante et au leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Cela conforte également la montée en puissance de la production de véhicules électriques dans notre pays ».

Depuis son inauguration en 2019, l’usine de Kénitra a constamment dépassé les engagements définis dans l’accord industriel stratégique et a continuellement amélioré son efficacité opérationnelle et ses résultats en termes de qualité. Aujourd’hui, Stellantis annonce le doublement de la capacité de production du site pour atteindre 400 000 véhicules par an. Auxquels s’ajouteront 50 000 objets de mobilité électrique (Citroën Ami et Opel Rocks-e). Le lancement de la plateforme « smart car », quant à elle, viendra soutenir davantage l’offre produit. Elle représentera 40 % de l’offre de mobilité de la région d’ici 2030. Cet investissement créera localement près de 2 000 nouveaux emplois, et sera accompagné de plans de formation destinés à l’ensemble des salariés.

Stellantis a désormais atteint un taux d’intégration locale de 69 % visant à développer ses activités dans et pour la région et valoriser les compétences locales. Sur le plan environnemental, l’usine est un modèle d’optimisation énergétique grâce à sa faible consommation d’énergie par véhicule produit (425 kWh/véhicule). Elle aura bientôt accès à des énergies renouvelables issues de la stratégie nationale de transition énergétique et de développement durable du Maroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here