Capsule d’hydrogène : NamX inspire Toyota

1997

La vision du jeune marocain Faouzi Annajah de développer des capsules rechargeables pour son véhicule à hydrogène NamX a fait des émules dans le monde de l’automobile. Comme en témoigne Toyota qui, manifestement, semble lui avoir emboîté le pas.

« Toyota suit NamX et crée sa propre cartouche d’hydrogène avec Woven Planet ». C’est sous ce titre que le site spécialisé “Autoevolution“ a révélé l’adoption de la technologie des capsules d’hydrogène par Toyota. Dans un article paru l’année dernière, le média révèle au public la manière dont la startup du marocain Faouzi Annajah, NamX, a inspiré le japonais.

Dans l’article publié le 3 juin 2022, Gustavo Henrique Ruffo, l’auteur, écrit en chapô ceci : « NamX a présenté le NamX HUV le 13 mai dernier, et le véhicule a beaucoup moins attiré notre attention que les capsules d’hydrogène (…) Soit Toyota a aimé l’idée, soit il travaillait sur quelque chose de similaire. Moins d’un mois plus tard, le constructeur automobile japonais a présenté ses cartouches d’hydrogène ». Des cartouches d’un usage “plus ambitieux“, selon le géant nippon de l’automobile.

Un usage plus large que NamX

Cartouche hydrogène de Toyota : arrêt sur image de la vidéo

En effet dans une vidéo officielle, le constructeur indique avoir développé ces cartouches afin que l’hydrogène devienne « une source d’énergie familière et largement répandue ». Dès lors ces cartouches sont censées intégrer progressivement l’hydrogène dans le mode de vie quotidien des hommes. Et comme terrain d’expérimentation, Toyota a choisi “Woven City“, son projet de cité de futur dont la première pierre a été posée en 2021.

Ainsi, les cartouches d’hydrogène de Toyota seront destinées autant à la mobilité qu’à des applications domestiques. « Toyota a (…) présenté une image montrant ces cartouches dans des motos, des voitures, des drones, des appareils de chauffage et des générateurs – en résumé, tout ce qui peut fonctionner avec de l’électricité », relate l’article. Ce que confirme d’ailleurs des illustrations de la vidéo. Ce qui bien évidemment va au-delà de l’usage unique dévoilé par NamX.

Alors que Faouzi Annajah a, en avant-première mondiale, fait la révélation de cette technologie pour alimenter la NamX, le projet de Toyota semble lui également bien avancé. Quoique dévoilé un peu plus tard. La question que l’on se pose est de savoir qui a inspiré l’autre ?

En attendant d’avoir des données factuelles contradictoires, les fait accordent à Faouzi Annajah, et à sa team NamX, la paternité de l’idée. Au bénéfice du doute.

                                                                                               Gethème Yao

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here