Efficacité énergétique- Coopération triangulaire AMEE (Maroc)- AACID (Andalousie)- ANER (Sénégal)

828

L’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique (AMEE) et l’Agence Nationale Sénégalaise pour l’Efficacité Energétique (ANER) scellent leur rapprochement par la signature, le 16 Mars 2022 à Rabat, d’une convention de partenariat, portant sur la promotion de l’efficience énergétique et des énergies alternatives au Sénégal.

Les agences marocaines et sénégalaises entendent accélérer leurs échanges de bonnes pratiques dans les domaines de l’efficacité énergétique et des énergies alternatives. Ce sont MM. Saïd Mouline, directeur général de l’AMEE, et Djiby Ndiaye, directeur général de l’ANER, qui ont paraphé la convention qui les lie le 16 Mars 2022 à Rabat. Il s’agira de consolider les capacités des acteurs sénégalais, dans le secteur d’optimisation et de l’efficacité énergétique, et ce, à travers un certain nombre d’actions. Elles devront tourner autour de la sensibilisation des acteurs sénégalais publics et privés de l’importance de l’utilisation des énergies alternatives par des programmes de formation au profit des dirigeants et des responsables sénégalais, de l’échange d’expériences entre les trois institutions andalouses, marocaines et sénégalaises et l’organisation de campagnes de sensibilisation.

A noter que le partenariat, qui sera tripartite, sera appuyée par l’Agence Andalouse de la Coopération Internationale pour le Développement (AACID), organisme andalous de coopération internationale pour le développement chargé de coordonner et de promouvoir les politiques de solidarité internationale. Il ressort, du communiqué officiel qui nous est parvenu, qu’il s’inscrit dans le cadre du protocole administratif projet « Promotion de l’utilisation des énergies alternatives dans le nord du Maroc », signé entre l’AMEE et l’AACID, et le protocole d’accord signé entre l’ANER et l’AACID pour l’octroi d’une subvention destinée à la promotion de l’efficience énergétique et des énergies alternatives au Sénégal.

Du concret et un suivi

La mise en place d’un projet pilote, afin de promouvoir la coopération entre les trois pays, dans le domaine des énergies alternatives et d’efficacité énergétique, est prévue dans le pipe.  Aussi, le texte précise un certain nombre d’engagements des parties. Ainsi, l’AMEE s’engage à organiser des sessions de formation au profit des cadres de l’ANER et de ses partenaires sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, mais aussi des voyages d’échange et d’étude pour les cadres de l’ANER au Maroc et à fournir l’assistance technique pour la réalisation d’un projet pilote d’énergie alternative.

Développement durable : l’AMEE et l’ADII se donnent la main pour l’efficacité énergétique

Quant à l’ANER, elle devra assurer la visibilité des actions prévues dans le cadre de cet accord auprès des acteurs publics et privés sénégalais, mobiliser les acteurs sénégalais concernés durant les ateliers de sensibilisation, les sessions de formation et les visites d’études, mais aussi mettre à la disposition de l’AMEE les données nécessaires à la réalisation des différentes prestations techniques.

De son côté, l’AACID, s’engage à assurer la coordination et le financement des actions prévues dans l’accord, relève-t-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here