L’économie marocaine en hausse de 15,2%

0
852

L’économie nationale du Maroc connaît une croissance de 15,2% au deuxième trimestre 2021, contre une baisse de 14,2% au cours de la même période en 2020, un regain pour le pays, suite à la crise sanitaire de Covid-19.

Le Maroc se porte bien et l’économie nationale du pays également, puisqu’elle connaît une augmentation de 15,2% au deuxième trimestre 20211, selon les données du Haut-Commissariat au Plan (HCP) du Maroc.

Cette amélioration significative de l’économie marocaine, suite aux répercussions économiques résultant de la crise du Covid-19, est en grande partie due à une augmentation de la production agricole de 18,6% et de la production non agricole de 14,8%. L’augmentation est également tirée par la demande intérieure, a déclaré le HCP, soulignant que la croissance s’est produite dans un contexte d’inflation maîtrisée et de détérioration de la situation de financement de l’économie nationale.

HCP note également que la valeur ajoutée du secteur primaire a augmenté de 21,8% au cours du deuxième trimestre 2021, contre une baisse de 6,1% au cours de la même période l’an dernier. Cette évolution trouve son explication dans la hausse de l’activité agricole de 18,6% au lieu d’une baisse de 7,6% un an plus tôt et celle de la pêche de 57,9% au lieu de 10,5%”, a ajouté le HCP.

Parallèlement, la valeur ajoutée du secteur secondaire a connu une augmentation de 19,5% après une baisse de 15,6% au deuxième trimestre de l’année dernière. L’indicateur positif est le résultat de la baisse de la valeur ajoutée de l’industrie minière de 1,1% au lieu d’une augmentation de 7,8%.

Le HCP a également noté une augmentation de la valeur ajoutée du secteur tertiaire. La hausse est estimée à 11,6% au lieu d’une baisse de 14,6% au cours du même trimestre 2020. Les données positives sont dues à la hausse de 82,1% enregistrée dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration au lieu d’une forte baisse estimée à 90,6% au cours de la même période l’année dernière. L’amélioration est également attribuée à l’augmentation des activités de transport, avec une augmentation de 42,5% au lieu d’une baisse de 60,4%, et du commerce avec 30,2% au lieu d’une baisse de 25,5%.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here