Samir Machour donne 5 ans pour positionner l’industrie pharmaceutique

0
4213

Dans le cadre du projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc du vaccin anti-Covid19 et d’autres sérums, l’expert international en biologie industrielle, Dr Samir Machour a présenté le plan de mise en œuvre de cette vision royale.

Dr Samir Machour, vice-président de Samsung Biologics et expert international en biologie industrielle a annoncé dimanche, dans une publication via Facebook, sa présentation à sa Majesté le Roi Mohammed IV, du projet de fabrication et de mise en seringue du vaccin anti-covid-19 par le Maroc. C’était ce lundi 05 juillet 2021 au Palais Royal de Fès.

« Cette semaine, lundi, j’ai eu l’immense honneur et privilège de présenter à Sa Majesté le Roi Allah Inasrou, le plan de mise en œuvre de la Vision Royale d’établir dans notre pays, un champion continental dans les 5 années à venir, englobant la recherche, le développement, la production et la commercialisation des vaccins et biothérapies de grande nécessité. Ces capabilités serviront le Maroc, le continent Africain et le restant du monde » indique Dr Samir Machour dans sa publication.

Désigné pour identifier et négocier au nom du Maroc, des opportunités de transfert de technologies et biopharmaceutiques, l’expert international en biologie industrielle a réussi à fédérer des acteurs de premier plan de la biotechnologie autour du projet.

Avec un investissement global de 500 millions de dollars, ce projet est le fruit d’un partenariat public-privé qui survient après l’entretien téléphonique du 31 août entre le Roi Mohammed IV et le président de la Chine, Xi Jinping, suivi d’un partenariat avec le groupe pharmaceutique chinois, Sinopharm.

Pour Dr Samir Machour, ce projet est également l’aboutissement d’une vision royale de renforcer la souveraineté sanitaire du pays face aux dépendances extérieures. « La vision royale aspire à assurer une autonomie sanitaire à notre pays dans l’urgence en ce qui concerne la Covid-19 mais surtout aussi à créer les conditions pour rehausser les capacités du continent en matière de production de vaccins et de biothérapies de grande nécessité », ajoute Dr Samir Machour, qui est parvenu à la création de synergies et de relations d’affaires entre industriels nationaux et internationaux, dans sa mission de facilitateur.

Ce 5 juillet, le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de lancement et de signature de conventions relatives au projet de fabrication et de mise en seringue au Maroc, du vaccin anti-Covid-19 et d’autres sérums.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here