Vers une transition digitale du secteur du BTP ?

0
722

IOT, BIM, REALITE VIRTUELLE, DRONES et BIG DATA. Comment ces outils ont bouleversé le secteur du BTP ?

Traditionnellement, le secteur du BTP vit souvent de façon décalée les changements sociétaux et les bouleversements technologiques. Mais depuis 10 ans les investissements dans les nouvelles technologies se sont multipliés et Il ne se passe pas une semaine sans qu’on nous annonce l’arrivée d’une nouvelle innovation.

Selon Oxford Economics, en 2030, le BTP représentera un marché de 17.500 milliards de dollars à l’échelle mondiale. Contributeur à hauteur de 14,5 % du PIB mondial en 2030 (contre 12,4 % en 2014), le BTP constitue indéniablement l’un des secteurs clés de l’économie mondiale. Un constat s’impose, dans un monde de plus en plus mobile et numérique, la transition digitale et Les nouvelles technologies peuvent répondre efficacement aux défis des entreprises de la construction et du secteur BTP en général.

De nos jours, le numérique devient un outil universel et un véritable enjeu stratégique de développement, qui transforme tous les secteurs industriels et permet aux entreprises d’être de plus en plus compétitifs en simplifiant les procédures de travail, la communication, et l’accès à l’information.

« Cette transition numérique n’a pas épargné le secteur du Bâtiment qui ne cesse d’évoluer depuis ces dix dernières années et elle est devenue un enjeu de taille pour l’économie et le succès futur de l’industrie de BTP qui reposera sur l’utilisation innovante de la technologie dans les projets afin de les rendre plus rapides, plus sûrs et plus efficaces. » affirme Zouhair Brouzi, PDG de VBS

  • IOT et le SMART BUILDING

Ces évolutions technologiques et les innovations bouleversent le secteur du bâtiment, de plus en plus ouvert au développement de concepts technologiques comme les objets connectés et l’IoT (Internet of Things). IoTet les chantiers connectés pourraient être d’une grande aide dans le secteur de la construction. Ces outils contribuent à l’amélioration de la rapidité des constructions, l’efficacité des ouvriers et même à la sécurité sur les chantiers ce qui nous ramène vers un nouveau concept dans le secteur du bâtiment appelé le « Smart Building ».  Ce concept consiste à connecter les équipements d’un bâtiment (chauffage, éclairage, volets, portes électriques, alarme de sécurité…) et les faire interagir dans le but d’améliorer le confort d’un local. Toutes les installations techniques d’un projet immobilier communiqueront alors au travers d’un même langage et seront pilotées par un système central qui sera « l’intelligence artificielle » du bâtiment ou plus concrètement un nouveau lot technique appelé le SMART.

Si on parle déjà depuis cinq ans des bâtiments et des villes connectés (Smart Building / Smart city), aujourd’hui il est temps aussi de parler des chantiers connectés. Avec les innovations et les avancées technologiques reliées à la réalité virtuelle,on commence à voir sur les chantiers des gants connectés pour les ouvriers ou des casques connectés utilisant la réalité virtuelle pour assister les techniciens directement sur leurs chantiers. Le principe même des objets connectés veut qu’ils stockent de grandes quantités d’informations. Ces données seront utilisées pour prévenir des incidents comme la défaillance d’un équipement ou pour l’aide à la prise de décision.

Ceci permettra d’optimiser et de mettre en place un plan de développement durable et d’efficacité énergétique d’un projet, de réduire le coût de la maintenance relié à l’exploitation d’un actif immobilier.

  • BIM

Les innovations numériques dans le secteur du BTP ne se limitent plus aux outils tels que les logiciels et les équipements, mais se traduisent notamment par des processus de construction collaboratifs. C’est le cas aujourd’hui du Building Information Modelling (BIM), qui permet aux acteurs d’un projet de construction de générer et de partager toutes les données techniques d’un ouvrage ainsi que leurs actions. Chaque intervenant alimente ses données sur une maquette numérique qui contient l’intégralité des données intelligentes et structurées d’un projet et pourra ensuite les modifier en temps réel et au fur et à mesure de la construction et de l’avancement du projet.

Ce processus apporte de nombreux avantages tel qu’une meilleure communication et un gain de temps grâce à une connaissance et à une compréhension parfaite des détails techniques.  Ceci permet d’avoir un travail plus qualitatif et de diminuer les risques en se basant sur les différentes hypothèses (modèles virtuels 3D) et de mesurer leurs impacts (permet d’identifier les éventuelles erreurs, et de les corriger, en amont du projet).

Le BIM permet aussi d’optimiser toutes les phases du cycle de vie d’un projet immobilier, de la conception jusqu’à l’exploitation ce qui permet de contrôler et de maitriser efficacement l’avancement, le délai et de réduire les coûts des projets.

  • DRONES

Utilisés initialement par les militaires, les drones ont su conquérir une population bien plus large aujourd’hui et particulièrement dans les secteurs de la sécurité et du bâtiment.Avec la digitalisation, les applications de management de projets aux drones sont utilisés aujourd’hui dans le secteur du BTP pour réaliser des inspections, de diagnostic, et de suivi des travaux et ils s’avèrent extrêmement utiles pour effectuer des photos et vidéos et aussi pour réaliser des relevés topographiques et des modèles 3D, des diagnostics de façade et d’étanchéité des toitures, principalement dans les zones inaccessibles ou dangereuses.

L’exploitation des données collectées par les drones peut améliorer la productivité et la sécurité sur les chantiers de construction et permet de suivre l’évolution des travaux au fil du temps et sous tous les angles en réalisant à des intervalles réguliers le même plan de survol préprogrammé sur un site.

  • BIG Data

Le rôle du Big Data pour optimiser les grands chantiers de construction consiste au traitement de l’information collectée en temps réel. Le Big Data permet de stocker, d’analyser et d’exploiter les données en très grande quantité. Il repose sur le principe de volumes gigantesques de données à traiter tout en maitrisant la vitesse d’acquisition et la variété de données pouvant provenir de différentes sources. Le Smart Grid (ou réseau électrique intelligent) est un parfait exemple d’application du Big Data. En effet, ce type de réseau de distribution d’électricité favorise la mise en relation des informations entre les fournisseurs et les consommateurs dans le but d’ajuster les flux d’électricité en temps réel, ce qui permet d’optimiser les ressources et l’efficacité énergétique des projets immobiliers.

La course vers la transition digitale est engagée dans le BTP. L’évolution et la multiplication des objets connectés devraient permettre aux professionnel du bâtiment, et notamment aux installateurs, de se positionner sur de nouveaux marchés. Afin d’être performant dans ce domaine en constante évolution, il est primordial de se tenir au fait des innovations et de se former à leur mise en œuvre.

  • Transformation Digitale du BTP au Maroc, pour quand ?

Si tous les secteurs de l’économie mettent actuellement tout en œuvre pour accélérer leur transformation digitale, force est de constater que le secteur de la construction peine à prendre ce même virage au Maroc. Le sentiment général est que l’apport de la technologie reste limité quand il s’agit de gérer des projets de construction.Toutefois, un constat s’impose : il tarde à se numériser et n’a pas enclenché de transition digitale majeure. Les nouvelles technologies peuvent pourtant répondre efficacement aux défis des entreprises de la construction.

« Les acteurs du secteur du BTP au Maroc sont encore trop attachés aux papiers et les projets de construction restent majoritairement organisés en silos. C’est pourquoi les entreprises du BTP doivent impérativement décloisonner leurs organisations pour mieux tracer les échanges et être à même de garantir des réalisations de qualité. » déclare Zouhair Brouzi

Si les réticences face à des innovations encore insuffisamment connues ou maitrisées sont compréhensibles,il n’en reste pas moins que les entreprises du secteur n’ont plus le choix et doivent s’engager dans cette transformation digitale et voici les clés pour la réussir :

  • Adopter le digital pour mieux accompagner la transformation Digital du BTP
  • la Formation et le Partage des connaissances pour capitaliser sur les bonnes pratiques
  • Plus de transparence en encourageant la collaboration

Pour y parvenir, il convient de proposer à l’ensemble des partenaires un accès centralisé aux informations d’un projet, intégré avec les plateformes déjà utilisées par les différents acteurs et accessibles depuis plusieurs endroits. « La taille des projets et le nombre des intervenants impliqués ne cessant d’augmenter, de tels outils collaboratifs, vont bientôt devenir la condition pour qu’une entreprise de construction reste compétitive dans un Maroc de plus en plus DIGITAL. » souligne Zouhair Brouzi.

Tribune réalisée par M. Zouhair Brouzi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here