Eric Verdavainne, fondateur de KERIX : histoire d’une vie dédiée « au service » des autres !

0
618

Kerix, c’est l’histoire d’un expatrié français pour qui, l’innovation n’a de sens que si celle-ci présente une réelle utilité pour les utilisateurs. Ayant pu se contenter de mener un chemin tracé d’avance par la tradition familiale, sa passion pour l’entreprenariat conjuguée à sa soif de « servir » l’intérêt général l’ont poussé à faire le grand saut !

C’est ainsi qu’en 1964, Eric Verdavainne lance sa première entreprise dans l’objectif de réaliser le premier annuaire professionnel du Maroc. Entre temps, il débute parallèlement d’autres activités dans le domaine technique et commercial à savoir la représentation de marques étrangères, contrôle de protection cathodique de pipe-line, unité de confection de vêtement haut de gamme à l’export, ainsi que le stockage et l’exportation de langoustes vivantes. Ce n’est qu’en en 1970 que son projet prend vie, sous la forme du premier annuaire Kompass Maroc, qui se positionne comme le premier annuaire licencié Kompass International hors d’Europe. Il édite également l’annuaire Telecontact Maroc, puis l’annuaire Kompass Monaco. Mais en 1999, contre toute attente, Eric Verdavainnne cède toutes ses activités professionnelles au groupe France Telecom. Il décide de revenir aux affaires en 2003 et reprend ses activités professionnelles pour fonder l’annuaire KERIX en parfaite harmonie avec sa vision personnelle. Entrepreneur dans l’âme, il s’assure en tout instant du caractère innovant, utile de chaque service qu’il propose, basant toutes ses actions sur sa devise, et qui est de « servir ! (malgré une ambiance générale consistant à se servir,ndlr) ».

Un pari gagné !

L’annuaire Kerix se positionne rapidement sur le marché et devient très compétitif. Avec près de 400 000 visiteurs /mois et plus de 1000 000 de pages vues, ce site réservé aux professionnels est très fréquenté. Il recense une sélection de 22000 entreprises et plus de 200 pays consultent ses pages. En outre, l’entreprise dispose aussi de plusieurs portails d’information BtoB qui mettent en avant des données primordiales sur les entreprises (chiffre d’affaire, résultat d’exploitation, état de stock, charges de personnel…) ainsi que d’une panoplie de vidéos pour promouvoir les différents salons internationaux du Maroc.
Toujours dans sa soif d’innovation, Eric Verdavainnne lance en 2015 Kerix Export, le premier et le seul site réservé aux exportateurs marocains. Ainsi, Kerix Export se veut comme une véritable plate-forme regroupant plus de 2000 exportateurs classés selon 1200 produits ou services, selon la zone ou le pays d’exportations.

Au Maroc, la rencontre entre l’homme et son destin

C’est en 1956 qu’Eric Verdavainne atterrit au Maroc. Arrivé dans le cadre d’une formation à la base aéronavale d’Agadir, ce jeune français issu d’une famille de marins où le service dans la marine se transmet de père en fils, avait alors comme dessein de perpétuer la tradition. Il faut dire que dans la famille Verdavainne, on ne badine pas avec le service militaire: son père était commandant de sous-marin dans la marine française et quatre de ses grands pères étaient amiraux.
Alors âgé de 18 ans, sa détermination et son insouciance d’antan ont conduit le jeune homme sur une toute autre voie. En 1958, Eric Verdavainne rejoint une société étrangère pour un poste technico-commercial à Casablanca, où il passa 5 années de sa vie.
Aujourd’hui, Eric Verdavainne est âgé de 80 ans, marié et père de deux enfants. Du haut de ses 60 ans de connaissance du marché marocain et 7 années d’exportations continues, le fondateur de Kerix aura dédié toute sa vie à l’entreprenariat.
Néanmoins, le parcours d’Eric Verdavainne a fait quelques vagues. Mais cet ancien de la marine a résisté contre vents et marrés pour faire prospérer son idée. Travaillant 50h par semaine, son amour grandissant pour le Maroc n’a d’égal que son acharnement pour le dur labeur. Côté perspectives, un avenir clair se dessine à l’horizon, laissant entrevoir encore quelques projets sous le coude. Qui assurera la relève ? Seul le destin nous le dira…

Bon vent à Eric !

Portrait réalisé par Sarah Maache

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here