Immobilier : les transactions en hausse de 18,8%

1140

La crise sanitaire provoquée par la maladie à Coronavirus a touché énormément de secteurs et celui de l’immobilier n’est pas en reste. Toutefois, ce secteur semblerait tirer son épingle du jeu, en cette année 2021.

Selon la Bank Al-Maghrib (BAM) dans son bulletin d’informations et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) concernant l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI), les prix des actifs immobiliers ont diminué de 2%, en glissement annuel.

Les transactions immobilières, elles sont en hausse. Le nombre de transactions immobilières a connu une progression de 18,8%, au cours du 2ème trimestre 2021, recouvrant une hausse de 22% pour les biens résidentiels et de 29,2% pour les terrains et une baisse de 20,7% pour les biens à usage professionnel.

Les prix des actifs immobiliers, notamment les actifs résidentiels, les terrains et les biens à usage professionnel, se sont dépréciés, au deuxième trimestre de 2021, par rapport à l’année 2020. Les prix du résidentiel ont connu une diminution de 5,6%, reflétant des baisses de 6,4% pour les appartements, de 2,5% pour les maisons et de 5,1% pour les villas. Il en a résulté une hausse des transactions, qui a progressé de 22%, avec des augmentations des ventes des appartements de 22,7%, des maisons de 13,3% et des villas de 15%.

Toujours selon la BAM et ANCFCC, Casablanca, Marrakech, Tanger et Rabat gardent leur attractivité, par rapport aux autres villes, enregistrant des hausses de ventes au niveau de tous les segments de l’immobilier au titre du deuxième trimestre. Les acquéreurs ont plus tendance à acheter et investir dans ces régions particulières.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here