Moulay Hafid Elalamy donne le coup d’envoi de Global Industry 4.0 Conference à Casablanca

0
871
Moulay Hafid Elalamy IDM Global Industry 4.0 conference

ÉVÉNEMENT – Le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique Moulay Hafid Elalamy a donné le coup d’envoi de l’événement Global Industry 4.0 Conference le 13 novembre 2019 au Palmeraie Country Club de Bouskoura.

Dans son allocution à cette occasion, le ministre a mis en avant le rôle de l’industrie 4.0 aujourd’hui comme  levier de développement des pays. « Les Nations qui ne sont pas encore assiégés au banquet de l’industrie 4.0, rateront à jamais ce virage.  Il faut faire le choix entre être à la table ou sur le menu», a-t-il indiqué en ouverture de ce business forum.

Fort de sa réussite dans la mise en place d’écosystèmes performants, compétitifs et adéquats,  le Plan d’accélération industrielle (PAI) devrait «appréhender les nouvelles tendances à l’échelle internationale, notamment, l’industrie 4.0, qui constitue une opportunité formidable à saisir par le Maroc pour accéder à un nouveau palier de développement», a-t-il ajouté.

Le ministre a exposé les atouts que possède le Maroc en matière de cette quatrième révolution industrielle, en phase avec le plan d’accélération, notamment les 56 accords de libre-échange signés avec plusieurs pays, l’ouverture du Maroc, les 116 000 emplois crées, et les progrès que connaît de nombreux  secteurs particulièrement l’automobile, l’aéronautique, le textile.  Mais il y a encore du pain sur les planches.

Si l’industrie 4.0 constitue une opportunité formidable à saisir par le Maroc pour accéder à un nouveau palier de développement, « il faut mieux adapter nos modes de productions, rapprocher les universités et les industriels,  il faut une formation accrue de nos ressources humaines à même de les préparer à travailler avec les nouveaux matériaux »,  a souligné Elalamy saluant au passage la mise en place par l’OFPPT de programmes de formation sur mesure conçus conjointement avec les professionnels dans divers secteurs.

Selon lui, afin de mieux tirer parti de ce virage, la nouvelle version 2.0 du PAI doit assurer une convergence des modes de production actuels avec les caractéristiques de l’industrie du futur et doter le capital humain des compétences requises pour répondre aux exigences des emplois de l’avenir.

Pour sa part, dans son mot de bienvenue Hicham Rahioui, président de Global Industry  4.0 a mis en avant le choix de la thématique « L’industrie 4.0 vers un nouveau modèle industriel local et international» qui réunit des experts nationaux et internationaux  de renom autour de cette grande question de l’heure.

De son côté, Moncef Belkhayat, Vice-président de la Région Casablanca- Settat a mis l’accent sur l’importance de créer une société de développement régionale des zones industrielles mettant à disposition 60 hectares à Settat et 10 hectares à Ahl Gholam à Casablanca.  «Cette société serait gérée  par des industriels.  Cette initiative serait renforcée  par la création d’un fonds qui consacrera une bonne partie de son budget à la recherche en matière de l’industrie 4.0 et la création des startups qui jouent un rôle très vital dans  le développement de cette industrie.  La présidence de ce fond serait confié à l’université Hassan II de Casablanca et l’Université de Settat», a précisé Belkhayat.

Il a également plaidé pour l’opérationnalisation des propositions formulées lors de cette rencontre afin d’être en phase avec les exigences de l’industrie 4.0 basée sur la digitalisation des processus et l’excellence de l’homme, notant que le Maroc n’est pas épargné de cette tendance et de changement des rapports de force sur l’échiquier international.

Par ailleurs, pour mieux répondre à la demande croissante des professionnels concernant les tendances du futur de cette quatrième révolution, Industrie du Maroc magazine a décidé d’initier « Global Industry 4.0 Conference».

Cet événement d’envergure internationale, organisé sous l’égide du Ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et les différentes fédérations et associations à vocation économique et industrielle, a réuni pour sa première édition plus de 500 professionnels des quatre coins du monde pour disséquer l’industrie 4.0 à travers trois panels mais aussi une keynote et une plénière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here