Tanger abrite la 4e édition de la Journée méditerranéenne du tourisme

1568

L’Association marocaine des journalistes et écrivains du tourisme (AMJET) a organisé, jeudi à Tanger, la 4e édition de la Journée méditerranéenne du tourisme. Cette journée, qui s’est déroulée au Palais des institutions italiennes, a été tenue en collaboration avec le Conseil régional du tourisme Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Office national marocain du tourisme (ONMT), la Fédération internationale des journalistes et écrivains du tourisme (FIJET), et l’Institut supérieur international du tourisme (ISITT).

La journée a été marquée par la participation de professionnels du secteur, de tours opérateurs et de journalistes, tous favorables à l’innovation et à la digitalisation du secteur du tourisme pour sa promotion et son développement.

Elle s’est articulée autour de plusieurs conférences, tables rondes et autres débats. Soit un programme aussi riche que varié, et dont le fil conducteur trouve son origine dans le thème : l’innovation et la compétitivité des destinations touristiques méditerranéennes Nord-Sud et la digitalisation de l’industrie touristique. Un thème en accord avec l’actualité de ce secteur.

Deux panels ont marqué cette journée. Le premier panel a été animé par trois experts du secteur. Amélia Tomasevic, professeure universitaire et conseillère du ministère du Tourisme de la Croatie, a parlé de l’innovation dans le pourtour méditerranéen en citant l’exemple de l’expérience de son pays, qui est une référence en la matière, soulignant que le Maroc dispose de tous les atouts pour développer ce secteur.

De son côté, Othmane Cherif Alami, président du Groupe Atlas Voyages, a traité le sujet de la digitalisation du service marketing inclusif des destinations touristiques et de l’innovation dans le tourisme. Pour sa part, Abdelhaq Mouhtaj, enseignant-chercheur à l’ISITT, a axé son intervention sur la troisième révolution touristique et les enjeux pour le Maroc.

Mohamed El Youbi Idrissi et Abdessalam Boughaba, enseignants à l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan, ont souligné que le tourisme méditerranéen est en train de changer de manière soutenue sous l’effet de la numérisation de l’économie. Ils ont affirmé que le voyageur d’aujourd’hui veut de nouvelles expériences, de nouveaux produits et une meilleure connectivité, lesquels sont des facteurs déterminants de la compétitivité des destinations touristiques.

Le second panel a porté sur la digitalisation du tourisme et a été animé par Marie Isabel Alferez de l’Université de Granada (Espagne), qui a traité du thème «Les recherches scientifiques touristiques et les plateformes digitales». L’intervenante a rappelé que la digitalisation ne date pas d’hier, mais depuis plusieurs années, mettant l’accent sur les progrès énormes qui ont été réalisés.

Pour sa part, Sanaa Tazi, directrice Digital & Data Management à Royal Air Maroc, a traité de la digitalisation dans le transport aérien, «un choix incontournable» selon elle, rappelant que le transport aérien a beaucoup profité de la digitalisation qui a fait des avancées significatives. Le dernier intervenant, Mohamed Senhaji, manager Customer Experience chez «Soli Consulting France», a focalisé son intervention sur les nouvelles pratiques de l’Intelligence artificielle dans le tourisme, soulignant que la digitalisation peut positivement impacter le tourisme dans la Méditerranée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here