Top 50 des femmes d’affaires de la MENA: 4 Marocaines dans le classement

1865

La liste des 50 femmes d’affaires les plus puissantes de la région Moyen-Orient Afrique du Nord (MENA) pour l’année 2022 est enfin connue. Sur les 19 nationalités dévoilées, le Maroc compte 4 représentantes.

Présentes sur la liste Forbes des « 50 femmes d’affaires les plus puissantes de la MENA », Miriem Bensalah Chaqroun, Salwa Idrissi Akhannouch, Nezha Hayat et Rita Maria Zniber sont les quatre Marocaines qui ont marqué significativement l’année écoulée, selon le magazine américain. Ces femmes d’affaires ont également conduit leurs entreprises à franchir des étapes importantes au cours de ces dernières années.

 Miriem Bensalah Chaqroun, un leader né

Comptée parmi les femmes marocaines les plus influentes du 21ᵉ siècle, Miriem Bensalah Chaqroun, c’est un parcours professionnel riche de challenges. Dans les années 90, elle rejoint l’entreprise familiale, le groupe Holmarcom, après trois ans à la SMDC. Elle est également vice-présidente et directrice générale des Eaux minérales d’Oulmes, marques d’eau marocaine, avec une capacité de distribution de 800 millions de bouteilles alimentant 90 000 points de vente. Mme Chaqroun a été nommée par le Secrétaire général des Nations Unies en tant que membre de l’Alliance mondiale des investisseurs pour le développement durable, et elle siège à plusieurs conseils d’administration nationaux et internationaux, dont l’Université Al Akhawayn, le groupe Suez et le groupe Renault-Nissan.

Salwa Idrissi Akhannouch, la championne de l’industrie de luxe

Évoluant dans l’industrie du luxe, Salwa Idrissi Akhannouch a fondé le Groupe AKSAL en 1994. Aujourd’hui, l’entreprise compte plus de 1 000 employés et est l’unique franchise de 45 marques leaders au Maroc, dont Emporio Armani, Fendi, Gucci, Oysho, Ralph Lauren, Zara, Banana Republic, Massimo Dutti, Pull & Bear, et Gap. En 2007, elle lance le Morocco Mall, qui a ouvert ses portes en 2011. Le centre commercial couvre 10 hectares avec 70 000 mètres carrés d’espace commercial. En 2011, Akhannouch a également créé l’Académie de formation AKSAL pour les métiers du commerce de détail et l’Initiative sociale AKSAL pour soutenir des projets sociaux, culturels, éducatifs et de santé.

Nezha Hayat, la boss lady du marché des capitaux du Maroc

Présidente directrice générale de l’Autorité du marché des capitaux du Maroc, Nezha Hayat est à la tête de l’institution depuis 2016. À ce titre, elle est la responsable des marchés de capitaux non bancaires du pays, tels que la bourse et les sociétés de courtage. La Bourse de Casablanca avait une capitalisation boursière de plus de 74,2 milliards de dollars en janvier 2022. En tant que défenseur des droits des femmes, elle est l’une des membres fondatrices et présidente du Club des Femmes Administrateurs d’entreprises au Maroc (CFA Maroc), un organisme à but non lucratif qui travaille à promouvoir la participation des femmes aux conseils d’administration d’entreprises publiques et privées. Madame Hayat est également présidente du Comité régional Afrique/Moyen-Orient de l’Organisation internationale des commissions de valeurs.

Rita Maria Zniber, une philanthrope aux commandes

Président directrice générale de Diana Holding depuis 2014, Rita Maria Zniber dirige plus de 7 500 personnes. L’entreprise marocaine de produits alimentaires et de boissons possède des entreprises dans l’agriculture, l’oléiculture, l’aviculture, le commerce et la distribution. Fin 2021, Diana Holding et l’Université Mohammed VI Polytechnique ont signé un partenariat stratégique pour renforcer la recherche, le développement et l’innovation dans l’agriculture. Mme Zniber est également la présidente fondatrice d’association d’utilité publique à but non lucratif, la Fondation Rita Zniber, qui se consacre aux enfants abandonnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here