Gazoduc Nigeria-Maroc : 5 autres accords signés à Rabat

1992

Cinq autres pays de l’Afrique de l’Ouest ont apposé leurs signatures sur l’accord relatif au prolongement du projet de Gazoduc Nigeria-Maroc, ce 5 décembre 2022, à Rabat.

Il s’agit du Ghana (Ghana National Gas Company), de la Gambie (Gambia National Petroleum Corporation), la Guinée (SONAP), la Guinée-Bissau (Petroguin) et la Sierra Leone (PDSL), avec lesquels l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) du Maroc et la Compagnie Pétrolière Nationale du Nigeria (NNPC Limited) ont signé des protocoles d’accords, franchissant ainsi une nouvelle étape dans la réalisation du projet de Gazoduc.

Les mémorandums, à l’instar de ceux signés avec la CEDEAO le 15 septembre 2022 et avec la Mauritanie et le Sénégal le 15 octobre 2022, confirment l’engagement des parties dans le cadre de ce projet stratégique.

Le Gazoduc Nigeria-Maroc de 5 600 kilomètres s’étendra sur plus de 11 pays le long de la côte atlantique, avec l’ambition de faire bénéficier du gaz à plus de 400 millions d’habitants. Le Maroc abritera 1 672 kilomètres du pipeline, qui transportera le gaz nigérian vers l’Europe via le pays d’Afrique du Nord, la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Guinée-Bissau, la Guinée, la Sierra Leone, le Libéria, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo et le Bénin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here