Expo 2020 Dubaï : le Maroc présente des opportunités d’investissement agricole

0
1155

Les plans d’action agricole du Maroc et son climat des affaires favorable aideront le pays à continuer à attirer les investissements étrangers et à développer davantage son économie.

Le ministère de l’Agriculture et l’Agence de développement agricole (ADA) ont organisé le 12 octobre une conférence dans le cadre de la « Semaine du Maroc » à l’Expo 2020 Dubaï pour promouvoir les opportunités d’investissement prometteuses dans le secteur agricole du pays.

Les organisateurs se sont concentrés sur deux grandes stratégies lancées par le Maroc pour développer son secteur agricole, à savoir le Plan « Maroc Vert » (PMV) et « Génération Verte 2020-2030 ». Le PMV est un programme d’infrastructure au sein du secteur primaire du Maroc dans le but de transformer l’agriculture en une agriculture moderne, à valeur ajoutée, à haute productivité qui répond aux demandes du marché. Parallèlement, la mise en œuvre de la nouvelle stratégie agricole « Green Generation 2020-2030 » vise à aider les jeunes à investir dans un million d’hectares de terres arables, à créer environ 350 000 emplois et à augmenter les exportations agricoles à 60 milliards de dirhams, soit 6,6 milliards de dollars en 2030.

Au cours de la conférence, Redouane Arrach, directeur de la stratégie et des statistiques au ministère de l’Agriculture, a évoqué les réalisations actuelles du PMV et le potentiel d’investissement dans le secteur agricole dans le cadre du plan d’action « Génération verte ». La délégation marocaine a discuté des immenses opportunités qu’offre l’agriculture marocaine en raison de sa position géostratégique privilégiée, de conditions climatiques favorables et de sa compétitivité. « Le Maroc dispose de nombreux atouts, lui permettant de se positionner comme un hub africain majeur », a déclaré Ghita El Ghorfi, directrice générale de Morocco Foodex, établissement public placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, de l’Aménagement Rural et des Eaux et Forêts.

La délégation a en outre souligné les ambitions du pays de parvenir à un système alimentaire durable, qui est l’un des sujets les plus cruciaux en ce moment compte tenu des conditions climatiques mondiales. Pendant ce temps, El Mahdi Arrifi, directeur général de l’ADA s’est concentré sur le partenariat agricole entre le secteur public et le secteur privé et le rôle de l’Agence dans la promotion des investissements agricoles, en plus de l’investissement vert et de ses défis.

« Le partenariat des secteurs public-privé vise à attirer les investissements nationaux et étrangers dans le domaine agricole, à mieux utiliser le stock de terres agricoles disponibles, à créer une haute valeur ajoutée, à contribuer au développement des chaînes de production de base du secteur et de créer des offres d’emploi », a détaillé Arrifi lors de la conférence.

Quant à l’investissement agricole, il a noté qu’il concerne spécifiquement les terres domaniales dans le secteur agroalimentaire. Pour conclure, Arrifi a indiqué que l’Agence accompagne les investisseurs dans le secteur agricole à travers le développement de la promotion des investissements, l’agencement de références techniques et économiques, et le développement d’offres de projets à forte valeur ajoutée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here