Finances : le déficit budgétaire connaît une atténuation de 17 MMDH

441

L’exécution de la Loi de Finances à fin juillet 2022 fait ressortir une atténuation du déficit budgétaire de 17 milliards de dirhams (MMDH) pour se situer à 25,6 MMDH, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette évolution a résulté, particulièrement, d’une hausse des recettes (+24,8% ou +34,3 MMDH) plus importante que celle des dépenses globales (+9,6% ou +17,3 MMDH), précise la DEPF dans sa note de conjoncture d’août 2022.

Elle tient également compte de la hausse de l’excédent des comptes spéciaux du Trésor qui a plus que doublé, passant de 9,1 MMDH à 19,1 MMDH, intégrant au niveau des ressources un montant de 6,3 MMDH correspondant au produit de la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les revenus, affecté au fonds d’appui à la protection sociale et à la cohésion sociale, contre 3,6 MMDH à fin juillet 2021.

Eu égard aux éléments précités et à la hausse des opérations en instance de 6,3 MMDH, le besoin de financement du Trésor s’est établi à 19,2 MMDH, en baisse de 66,2%. Ce besoin a été couvert essentiellement par le recours au financement intérieur pour un flux net de 18,3 MMDH, alors que celui du financement extérieur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here