La première voiture électrique « made in Turkey » officiellement révélée

1
10227
La première voiture électrique « made in Turkey »  officiellement révélée

AUTOMOBILE – Le premier véhicule électrique 100% conçu et fabriqué en Turquie, un SUV, a été présenté le 27 décembre 2019 à Gebze, dans le nord-ouest du pays, en présence du Président turque Recep Tayyip Erdogan qui l’a testé en personne.

Ce SUV 100 % électrique proposera jusqu’à 500 km d’autonomie et marque les débuts d’un nouveau constructeur automobile. Quatre autres modèles sont attendus d’ici à 2030.  « Aujourd’hui, c’est un jour historique pour notre pays, nous sommes témoins de la réalisation d’un rêve vieux de soixante ans » a déclaré le Président turque Recep Tayyip Erdogan lors de la présentation du véhicule.

Présenté sous la marque TOGG (Turkey’s Automobile Initiative Group), ce premier modèle prend des allures SUV compact. Deux versions seront proposées : en deux roues motrices, la première sera animée par un moteur de 200 chevaux placé sur le train arrière tandis que la seconde, en quatre roues motrices, ajoutera un second moteur de 200 chevaux à l’avant. En accélération, le 0 à 100 est respectivement réalisé en 7,6 et 4,8 secondes.

Côté autonomie, le constructeur promet 300 à 500 km en une seule charge. A ce stade, pas d’indication sur la capacité du pack batteries. On sait néanmoins que le véhicule pourra tolérer jusqu’à 150 kW de puissance en charge rapide.

En matière de design, Gebze a fait appel aux équipes de Pininfarina qui n’ont pas hésité à sonder les consommateurs turcs pour construire un véhicule caractérisé par sa calandre pleine et sa longue ligne lumineuse à l’arrière. A l’intérieur, l’ambiance est très numérique avec pas moins de quatre écrans présents sur les visuels diffusés par le constructeur.

Ambitionnant de lancer une gamme complètes de véhicules, le constructeur prévoit pas moins de cinq modèles d’ici à 2030. Au-delà du SUV, une berline a également été révélée par le constructeur. A ce stade, ses caractéristiques n’ont pas été révélées. Sont prévus par la suite un monospace, un petit SUV du segment B et une autre petite berline.

Attendu en 2022, le SUV électrique sera assemblé dans une usine installée à Bursa, au sud d’Istanbul. Au total, 3,3 milliards d’euros vont être investis sur le site qui comptera à terme 4.000 salariés et créera au global plus de 20.000 emplois. Un projet d’envergure nationale soutenu par l’Etat. Celui-ci s’est engagé à acquérir 35.000 véhicules d’ici à 2035 et à accélérer le déploiement des infrastructures de charge.

A plein régime, le site pourra produire jusqu’à 175.000 véhicules par an. Un volume qui devrait permettre au jeune consortium d’aller au-delà de ses frontières. Lors de la présentation, le Président Erdogan a indiqué vouloir faire de TOGG une marque globale dont l’expansion internationale débutera par le marché européen.

1 COMMENTAIRE

  1. La Turquie a 30 ans d’avance sur les pays du Maghreb, l écart se creuse d année en année, félicitation pour cette nouvelle initiative de voiture 100% électrique, en espérant Q son prix ne soit pas trop élevé, pour la substituer aux européennes et autres véhicules asiatiques, Bravo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here