Les paiements digitaux augmentent de 700% au Maroc

0
1142

Dans un monde en plein développement, où l’on commence à s’adapter à un environnement de plus en plus numérisé, les citoyens marocains ont repéré un nouveau type de paiement automatique au Maroc, un système qui permet des opérations sans contact.

Les paiements digitaux ont connu une hausse de 700%  au Maroc, selon le cabinet d’intelligence économique britannique Oxford Business Group (OBG) dans un rapport dont la rédaction a reçu copie.

« la pandémie de coronavirus a été un moment de transition pour les paiements digitaux et par internet, qui ont augmenté considérablement » indique Oxford Business dans son rapport. Soulignant que les paiements en ligne ont enregistré une croissance de 30% au premier semestre de 2020 alors que les paiements sans contact ont augmenté de 700% au cours de la même période.

Élaboré avec le concours de la banque marocaine CFG Bank et le Centre Monétique Interbancaire (CMI),  ce rapport de 24 pages d’Oxford Business, met en avant la transformation digitale que connaissent les services financiers au Maroc, tout en énumérant les innombrables avantages du secteur ainsi que les défis auxquels il fait face.

OBG estime aussi que la popularité nouvelle des paiements digitaux devrait se confirmer à l’avenir, notant que leur adoption au cours de la pandémie a montré que le Maroc dispose de nombreux atouts pour développer le secteur.

Le rapport s’attarde aussi sur les trois défis majeurs auxquels fait face le secteur, à savoir la lenteur du rythme de mise en place des infrastructures proposées, l’accès peu aisé des start-ups au capital ainsi que le besoin de développer le cadre juridique et réglementaire appliqué au secteur.

La technologie sans contact et numérique est de plus en plus populaire. La société américaine de services financiers Mastercard a indiqué que plus de 70% de ses clients en Afrique et au Moyen-Orient utilisent maintenant des méthodes de paiement sans contact.

Hervée Mona

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here