L’offre publique de vente de Maroc Telecom permettra d’optimiser la participation restante de l’Etat

0
344
Maroc Telecom

PRIVATISATION – La cession par l’Etat de 8% de sa participation dans le capital de Maroc Telecom a pour objectif d’optimiser au mieux la participation restante de l’Etat (22%) dans le cadre d’une stratégie n’impactant pas la gouvernance de la société, a indiqué, le 19 juin 2019 à Casablanca, Abderrahmane Semmar, directeur des entreprises publiques et de la privatisation au ministère de l’Economie et des Finances.

Intervenant lors d’une conférence de presse organisée conjointement par Maroc Telecom, Attijari Finances Corp et Upline Corporate Finance, dédiée à l’offre publique de vente de Maroc Telecom, Semmar a déclaré que l’un des objectifs de cette opération de cession, réside dans la mise en oeuvre des dispositions de la loi de finances au titre de l’exercice 2019 en matières de recettes de privatisations, outre le développement de l’actionnariat populaire et le renforcement de la participation du personnel au capital d’Itissalat Al-Maghrib.

Cette opération, a-t-il poursuivi, permettra d’optimiser au mieux la participation restante de l’Etat, tout en prenant en compte non seulement les objectifs de recettes à court terme mais surtout les évolutions prévisibles sur les moyens et long termes, a-t-il insisté.

17.581.900 actions à céder

Pour sa part, le directeur général délégué de Upline Corporate Finance, Nabil Ahabchane, a relevé que le nombre d’actions à céder est de 17.581.900, soit une valeur nominale du titre de 6 dirhams, notant que le prix de cession est de 117,7 MAD par action pour les salariés et de 125,3 MAD par action pour les personnes physiques et morales, les OPCMV actions et diversifiés ainsi que les institutionnels qualifiés marocains et étrangers.

Il a dans le même sens fait remarquer que le parcours boursier de Maroc Telecom révèle une certaine stabilité de la valeur entre mai 2016 et mai 2019 avec un minimum de 119 MAD par action atteint le 30/06/2016 ainsi qu’un maximum de 158 MAD par action atteint le 10/01/2017.

“En janvier 2017, la hausse des volumes observée est liée à un mouvement de réallocation d’actifs en faveur des marchés actions initiés par des fonds d’OPCVM, ayant engendré une hausse générale du marché”, a-t-il dit, notant que les volumes du mois de juin 2017, s’expliquent surtout par la multiplication des opérations d’aller-retour de fin de semestre ainsi que la publication par la banque centrale, d’indicateurs de croissances optimistes pour 2017.

Pour rappel: la privatisation de Maroc Telecom a été initiée en 2001 à la suite de la cession par le Royaume du Maroc de 35% du capital de Maroc Telecom à Vivendi Universal. Le 18 novembre 2004, le Royaume du Maroc et Vivendi ont conclu un accord portant sur la vente de 16% supplémentaire du capital de Maroc Telecom qui a été réalisée en janvier 2005. Au cours de 2006, le Maroc a cédé 0,1% du capital de Maroc Telecom sur la bourse de Casablanca, ramenant ainsi sa participation à 34%. En Juillet 2007, il a cédé 4% du capital sur la même place financière ramenant ainsi sa participation à 30%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here