Maroc – Australie : l’ASMEX entend développer les échanges commerciaux entre les deux pays

940

L’Ambassadeur d’Australie au Maroc, Monsieur Michael Cutss, accompagné de Monsieur Oussama Alaoui représentant de « Australian Trade and Investment Commission », ont été reçus le 19 janvier 2023, au siège de l’Association marocaine des exportateurs, par le président de la Commission Europe de l’ASMEX, Monsieur PhilippeEdern Klein.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du développement des échanges commerciaux et relations bilatérales, qui demeurent encore très faibles entre les deux pays, afin de positionner le Maroc, en tant que partenaire privilégié en Afrique pour l’Australie et Hub pour les marchés d’Afrique subsaharienne. Au cours de cette rencontre, les deux parties ont mis l’accent sur les possibilités d’augmenter leurs échanges commerciaux en exploitant les complémentarités existantes de part et d’autre, et la nécessité d’attirer une nouvelle vague d’investisseurs australiens au Maroc.

En ce qui concerne les principaux axes de renforcement de la coopération bilatérale, les deux parties ont souligné la nécessité de promouvoir la coopération entre le Maroc et l’Australie au niveau Agricole et Agroalimentaire, en évoquant dans ce sens l’existence d’énormes opportunités dans l’exportation des produits agroalimentaires marocains (Dattes…) vers l’Australie et l’utiliser par la suite comme Hub pour les marchés de l’Asie du Sud-Est, ainsi que profiter de l’expertise Australienne au niveau des technologies agricoles. Dans le but de fluidifier ces échanges, cette rencontre a marqué l’ultime importance d’assurer la mise en place d’un cadre juridique avec des quotas, pour encourager les opérateurs économiques des deux pays à créer du business.

Les deux parties ont également proposé de mener ensemble des actions afin de sensibiliser
les opérateurs économiques marocains sur les opportunités d’affaires à saisir sur le marché
australien, il a été donc convenu d’organiser un webinaire « Doing Business with Australia»
prochainement. Celuici pourrait être suivi, par la suite, d’une mission B2B en fonction des
centres d’intérêts recensés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here